vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Cap Canaille

Dans la gorge de sortie, le rocher local.

Rocher Canaille

De l’autre côté de Cassis, les falaises Soubeyrannes sont bien différentes de celles des Calanques. Situées juste en dessous une route très fréquentée ou derrière les installations maritimes de la Ciotat, le rocher y est très atypique. En effet, il n’est pas rare de toucher en une voie du calcaire, puis du grès et enfin du conglomérat. Même si l’ensemble n’est pas toujours très solide, l’ensemble en fait un secteur unique au monde. On adore ou on déteste !

Quelques topos:

Dans le haut de la voie

L’appellation Cap Canaille vient du Provençal, Cap Naio, ce qui signifie « montagne qui nage ou « montagne qui avance vers la mer ». Ces parois alignent des couches de roche calcaire, gréseuses et du conglomérat, selon les étages. Si le calcaire « pur » n’y est pas aussi beau que dans les Calanques, les autres supports sont, eux, exceptionnels. En plus d’offrir des escalades belles et originales, la géologie locale est impressionnante, et un itinéraire seul pourra vous faire découvrir des criques sauvages, des baumes suspendues, des vivres secrètes…

La première voie de ces falaises est une fois de plus à mettre sur le compte du Docteur Albert (avec son ami Lemeunier), venu pour l’occasion en bateau depuis En Vau (une autre époque!). Après 30 années d’oubli, le duo Catsoyannis/Coquillat (des noms que l’on retrouvera au Verdon!) ouvre trois voies, sans les nommer, puis cesse ainsi cette première moisson. Suivent les Fréderic et Gaston Neulet ainsi que Pierre Coquillon (ainsi que leurs amis) qui vont ouvrir avec ou sans spit une dizaine d’itinéraires, dans les grès instables ou le conglomérat de la Ciotat.

Enfin, Jean Louis Fenouil, lui aussi aidé de nombreux amis, ouvre les portes des parois les plus tourmentées, en ouvrant la magnifique « loi du chaos », puis des dizaines d’autres… Notons également, entre autres très bonnes volontés, l’investissement conséquent d’Hervé Guigliarelli qui, en plus de proposer des dizaines de perles bien équipées, a osé aller ouvrir des voies dans des parois à l’équilibre douteux.

Plateau de Castelvieil, et derrière le Cap Canaille

Accueil >Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Cap Canaille

Publicités