vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Dompteurs de cairns

Alex au départ de la voie., facile à trouver! Le départ, et non Alex, les gens aussi gentils sont rares!

Une nouvelle voie à Canaille? Alors que les autres équipeurs doivent répondre en justice de leurs actes, dénoncés par un Parc National? Ca sent la mauvaise idée! Oui et non, car voici une ligne en pur trad’, non équipée et ouverte du bas, donc oui, à Canaille, c’est potentiellement une mauvaise idée! Mais y trouver mon chemin, à travers ces dièdres encombrés, ces vires tourmentées, et trouver la sortie dans ces murs sur le point de s’effondrer me trottait dans la tête depuis quelques années déjà. Trop impressionné pour y aller seul (et comment!), il me fallait trouver la victime idéale, quelqu’un de courageux et doté d’un sacré sens de l’humour, car quand le feuillet sur lequel tu te dresses craque subitement, il vaut mieux prendre ça à la légère car avec quelques kilos de plus vous l’accompagnerez jusqu’à la mer!

Malgré mon enthousiasme suite à la concrétisation de ce projet, il faut admettre que la voie est spéciale. Avec quelques bons goujons, elle serait potentiellement très belle, semblable aux voisines classiques, plus dure et plus raide. Actuellement, elle est plutôt dangereuse, avec un rocher parfois mauvais. Peut être avons nous trop pris l’habitude de grimper sur prises brossées? D’autant plus que sur certaines sections la voie passe à quelques mètres de bons goujons ou scellements, partant dans des sections au rocher apparemment meilleur… Mais qu’importe, je pense que le trad’ à Canaille doit se passer de bon rocher, on fait ça pour l’ambiance, la concentration que l’escalade impose et le soulagement de sortir.

Par là, nous avons pris un but. Le toit serait il tombé si nous avions tiré dessus?

Seconde longueur. Comme les plus belles de Canaille mais avec un rocher brut de décoffrage!

Dans ce secteur, à droite d’ouvreur de bouse, plusieurs voies ont été partiellement équipées entre 2008 et 2010 (à l’exception d’une en 2011). On trouve de mauvais tracés sur internet, et d’après ce que nous avons pu voir il faudrait apporter des coinceurs. Je tâche de vous présenter le secteur sur un topo correct, et le temps finira par améliorer les précisions. Comme quoi, malgré les interdictions rigoureuses, nous pourrions peut être « découvrir » des pépites déjà abandonnées…

Approche : Rappels Ouvreur de bouse. Suivre la vire Elianac, passer la longueur en 4b puis suivre la vire jusqu’à trouver un cairn, dominé par un piton pourvu (ou autrefois pourvu) d’une cordelette jaune. Ou rappels dans l’axe de la voie (trois chaines).

L1 : A1 puis 5c; Franchir ce surplomb puis tirer légèrement à gauche (lunule) jusqu’à une très large vire (relais chainé sur cette vire. Lunules.

L2 : 5b; Longer la vire à gauche pour remonter au plus vite le premier dièdre. Relais difficile à construire sur la terrasse de droite.

L3 : 5c+; Revenir par la vire au dessus du dièdre de L2 puis continuer à gauche (exposé, rocher bof) pour remonter un dièdre raide évident, puis on remonte en tirant à droite. On arrive à une large terrasse, et on y trouve à droite une voie équipée (les Drailles), qui vient de droite et repart immédiatement franchement à droite (il s’agit d’une voie jouant avec les vires).

L4 : 5b; Suivre les scellements jusqu’à la prochaine vire à droite (très court, transition). Scellements. Relais sur chaine.

Alex, une fois de plus pour mon plus grand bonheur par hasard en tête pour le second crux! l’itinéraire par ici vraiment en ascendance droite et le passage clé n’est pas visible

L5 : 6b; En ascendance à droite (à droite part franchement les draille sur la vire, droit au dessus une voie dont nous n’avons pas vu le bas auparavant). On vise une mini terrasse puis on part droit dans un dièdre engagé. Lunules.

1ière ascension : Alexandre Pierre, Nicolas Gay, le 05 juin 2018. Le nom de la voie vient d’un jeu de mots : pour passer le toit de la première longueur, on a construit un grand cairn qui nous a permis d’arriver à planter un piton d’artif. La suite de la voie propose un rocher que l’on pourrait parfois qualifier également de cairn.

Dernier passage d’escalade!!

Difficulté : TD+; 6b et A1, escalade exposée ou engagée. 100 mètres de grimpe environ.

Matériel : tout…

Accueil > Topos d’escalade > Ouvertures > Dompteurs de cairns

Accueil > Topos d’escalade > France > Calanques > Cap Canaille > Dompteur de cairns

Publicités