vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Il Traversio Notuline, Capo Noli – Finale Liguire

Départ de la traversée

Départ de la traversée

Extrêmement réputé pour ses couennes et apprécié pour ses grandes voies, le site de Finale Liguire attire chaque saison des hordes de grimpeurs. Les très nombreuses falaises qui composent le site sont très variées, et possède des cailloux fort différents. Les grandes voies de tous niveaux alternent avec de belles falaises, dont certaines maritimes. Voies, traversées et psykobloc sont alors possibles, toujours proche de la plage.

L’escalade se déroule sur un cailloux incroyablement sculpté, comme c’est souvent le cas proche de la mer. Ici, on grimpe sous une route, et dès les rappels effectués, on se sent pourtant loin du monde, face au large. Au Capo Noli, de nombreuses voies ont été équipées et certaines ont été laissées dans un style traditionnel, exigeant alors une autonomie totale du grimpeur concernant sa protection.

Plusieurs traversées existent, et se parcourent souvent encordé. Celle ici décrite n’est pas la plus célèbre, qui se déroule plus à l’ouest, mais est très agréable, et permet de profiter d’un merveilleux site de couennes, équipées ou non. Elle est plus courte, uniquement cinq longueurs de corde, contrairement aux autres allant de 400 mètres à 1500 pour Y2K (!), et est plus facile. En revanche, la corde est indispensable à la sécurité.

On y accède par la route surplombant la mer, lorsque l’on se gare juste après le second tunnel lorsque l’on va de Finale Liguire à Noli. Une sente conduit à la mer, et on peut choisir de suivre son instinct : bord de l’eau, vires… On trouve régulièrement des points en place et des lunules peuvent assurer une protection solide. Le chemin le plus évident est finement balisé par un discret fil de pêche.

Escalade détendue à Finale Liguire

Driss qui ne va pas garder encore longtemps ses tongs!

Les difficultés démarrent à l’aplomb de la sortie du tunnel (direction Noli – on peut aussi accéder à ce point en rappel). Une corde fixe permet de passer une traversée très aérienne (5a/b, environ à 20 mètres de haut – on croise de nombreuses voies partant de là), mais le vrai grimpeur préférera sans doute s’en passer, celle ci ne gênant pas l’escalade libre et des points solides permettent de s’assurer convenablement.

S’en suit une section plus facile au bord de l’eau, très agréable sur du beau rocher. On passe un premier pilier, puis on aperçoit alors la sortie (l’entrée du tunnel, grâce à des barrières qui ne dénaturent pas le paysage). On sort sur la route par une voie au choix sur le pilier (équipé – attention à ne pas continuer trop après en direction d’un troisième, peu ou pas d’équipement observé et raideur garantie!). La plus à gauche, sur le fil même, « sortie de secours » est très belle en 5b.

On arrive alors à la route, que l’on avait si facilement oubliée malgré sa proximité. Pendant quelques heures, seules les vagues, la mer bleue et votre compagnon de cordée ont existé…

Du "Psykibloc", ou plutôt une psychose Hitchkockienne que du bloc détendu - sans corde, on monte à plus de 30 mètres...

Du « Psykibloc », ou plutôt une psychose Hitchkockienne que du bloc détendu – sans corde, on monte à plus de 30 mètres…

Difficulté : 5b max, cinq longueurs.

Matériel : Classique grande voie, câblés, quatre friends, sangles.

Le topo de la traversée

Le topo de la traversée

Accueil > Topos d’escalade > Italie > Il traverse, Capo Noli – Finale Liguire