vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Patagonie

Le Cerro Torre, massif d’El Chalten. Photo : Aurélien Bessot

Avant une description plus détaillée, voici la petite liste des voies décrites :

– Vallée de Cochamo (Chili)

– Cerro Catedral (aiguilles de Frey – Argentine)

La Patagonie est une vaste région composée de l’ensemble de l’Amérique du Sud. Les rives du Rio Negro (Argentine) en forment la frontière nord, et comprend donc l’ensemble du sud du continent. Cette région s’étend sur deux portions de pays, le Chili à l’ouest (côte Pacifique, qui comprend de nombreux lacs) et l’Argentine. La variété de climat y est incroyable, ce qui offre une diversité de paysages unique : en quelques dizaines de kilomètres, on passera des plaines aux Pampas, on apercevra des sommets acérés dominant d’immenses lacs, des glaciers encore bien « vivants » ou même des volcans. La Cordillère des Andes s’y achève, et nous y trouverons également une biodiversité exceptionnelle.

Paysage de Cochamo – Vue depuis le Cerro Trinidad

Côté grimpe, on associe souvent à la Patagonie le massif d’El Chalten (Cerro Torre, Fitz Roy…) et parfois le parc national des Torres d’el Paine pour imaginer l’ensemble de la région. Même s’il s’agit là sans doute des deux sites les plus prisés, y limiter la Patagonie serait une grave erreur géographique. C’est bien là l’une des caractéristiques de la région : immense, on y distingue des sommets à perte de vue. La plupart sont extrêmement sauvages, et l’exploration n’est sans doute pas encore achevée. La Patagonie est donc un paradis pour les sports d’aventure, et l’escalade ainsi que l’alpinisme y ont une place à part. Pour de nombreux grimpeurs, cette région constitue un « graal », et de nombreux forts n’hésitent pas à y retourner régulièrement, malgré le côté souvent aventureux des expéditions que l’on y organise.

La Patagonie, vue depuis la Torre Principal à Frey, Cerro Catedral

En effet, la Patagonie est également célèbre pour ses caprices météos. Cela rend à la fois l’escalade plus engagée, mais il faut également avoir de la chance. Sur les grandes parois d’El Chalten, du Murallon ou des Torres del Paine, les fenêtres se guettent… Ces parois, gardées par une nature puissante (à noter également l’existance de jungles impénétrables, notamment dans le nord de la région!), sont également défendues par des accès longs, des approches galères et ce seront parfois des journées entière de portage qu’il faudra assumer pour grimper.

Les aiguilles de Frey

Mais malgré cette réputation, de nombreux sites sont facilement accessibles aux grimpeurs normaux, comme Frey (Bariloche, Argentine), ou même dans les massifs plus prestigieux : il y existe également des voies faciles.

Bonne grimpe !

Accueil > Topos d’escalade > Patagonie

 

Publicités