vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Siniestro Total – Torre Principal

Dans le bas de la voie

La Torre Principal est à la fois la plus haute et la plus belle aiguille du massif. Visible depuis plusieurs dizaines de kilomètres, c’est elle qui nous donna envie de venir grimper à Frey. Sa première ascension fut l’une des belles histoires de l’andinisme autour de Bariloche et ce n’est qu’après de nombreuses tentatives qu’enfin une équipe, composée de Pablo Fisher et Gustavo Kammerer arriva au sommet en 1943. Il faut admettre que le monolithe sommital, compact, avait de quoi repousser les meilleurs.

La voie Siniestro Total se situe en face ouest. Cette dernière, particulièrement verticale, est à la fois une des plus raides et des plus hautes du massif : rares y sont les escalades de 250 mètres, la moyenne ne dépassant guère les 150. Cette paroi est également l’une des plus sauvages et reculées : totalement invisible depuis la civilisation, il faut marcher une heure et demie pour franchir un col et changer de vallée. Le paysage devient alors exceptionnel, la Patagonie s’étendant à perte de vue et semble infinie.

Malgré des cotations qui dans d’autres massifs sembleraient abordables, Siniestro Total est selon moi une voie sérieuse. La paroi est raide, l’engagement bien présent et l’équipement en place totalement absent, y compris aux relais. De plus, les cotations en fissures, soutenues dans le 6b/+, surtout dans la partie supérieure composée de fissures off width, sont très sévères.

Un paysage… Au top !

La paroi !

Une fois la voie achevée, il faut encore poursuivre une longueur difficile par sa voisine puis une autre longueur moins dure pour rejoindre une épaule. On redescend alors une vire puis une longueur qui n’a rien d’aisée nous pose enfin dans la voie normale. La dernière longueur, affrontant le superbe monolithe sommital, est absolument majeure : un 6a dalle désormais surprotégé à savourer absolument ! D’autant plus que, après cette longue journée montagne, quitter les chaussons est un réel soulagement…

Approche : du refuge Frey, longer le lac par la gauche jusqu’à remonter un éboulis menant au col entre la Torre Principal et la Lechusa (col Tano-Sudaca). Peu avant ce col, longer la Torre vers la gauche (cairns) jusqu’à son col sud-est. On longe alors la paroi à droite jusqu’à arriver à l’aplomb du grand dièdre raide caractérisant la voie.

L1 : 6b, 45m; ne pas remonter le dièdre évident à droite qui impose une traversée en dalle pour rejoindre les fissures raides en haut de la longueur mais les rejoindre par un dièdre plus superficiel légèrement à gauche. On franchit une dalle puis la fissure à doigt oblique vers la droite évidente. Relais sur becquet.

Troisième longueur, le grand dièdre

L2 : 6a+, 45m; deux options : prendre le dièdre suspendu à droite au départ potentiellement exposé et impossible pour la cotation annoncée, ou alors remonter le toit légèrement à gauche, puis une fissure pour ensuite traverser à droite par de belles écailles franches. Relais sur cablés abandonnés renfor9able, un peu plus haut qu’indiqué dans le topo.
L3 : 6b+, 45m; traverser directement à droite (attention à la chute sur le relais!) Ou penduler un peu plus bas pour récupérer la fissure (ficelou maigre en place). On remonte ensuite un fantastique dièdre raide avec des fissures à doigts malheureusement pourvu d’immenses blocs posés. Relais sur friends sur une belle terrasse.
L4 : 6a+, 45m; ne pas poursuivre ce dièdre mais viser la fissure large droit au dessus. Relais sur friends sur une petite vire.
L5 : 6b, 40m; fissure splitter off width particulièrement difficile pour le niveau. Prévoir plusieurs friends #3 et #4 pour cette sortie.

D’autres sorties sont possibles, toutes plus ou moins aussi dures. Relais à construire.

L6 : 5b, 50m; encore une fissure large mène à une épaule à gauche. Relais dans des blocs.

Thomas au sommet

L7 : 3, 40m; descendre la vire vers la gauche jusqu’à trouver un relais sur pitons au pied d’une cheminée.
L8 : 5b, 30m; deux fissures larges de suite malcommodes au dessus du relais puis poursuivre par un couloir horizontal pour trouver un relais équipé de la voie normale.
L9 : 6a, 45m; remonter le couloir au dessus le relais puis gravir le fantastique monolithe sommital par une fissure puis une dalle, longueur entièrement équipée.

Descente : par la voie normale en rappels, bien suivre l’arête nord (deux premiers rappels à repérer à la montée : le second se situera sur votre gauche).

1iere ascension : Sebastiàn de la Cruz et Daniel Puy, en 1988

Difficulté : EDinf, 6b+, III, 250 mètres

Matériel : friends du 0 au 4 en doubles, cablés, matériel grande voie équipée

Accueil > Topos d’escalade > Patagonie > Frey > Siniestro Total – Torre Principal

Publicités