vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Maroc

Maroc – Taghia

Petit village perdu dans les contreforts sauvages de l’Atlas, Taghia est on ne peut plus pittoresque. Isolé des routes, il vous faudra deux heures de marches pour découvrir ce lieu magique, dominé par d’impressionnants murs verticaux, de parfois plus de 800 mètres. Ce décor, coloré, brut, à la fois hostile et hospitalier, est la première chose que l’on remarque en arrivant. Mais très vite, la gentillesse des habitants, ainsi que leur accueil, sont tels que l’on oublie vite toutes ces belles parois environnantes…

Le cirque de Taghia

Le cirque de Taghia

Pour accéder aux voies, même si les approches sont bien souvent loin d’être aussi éprouvantes qu’en haute montagne, on remonte de profonds canyons dans lesquels l’ambiance est déjà très prenante. Ces ravins forment un réseau assez complexe, et on devine vite qu’ils remontent vers des parois encore plus sauvages… Qui ne sont par ailleurs pas les plus petites !

Le rocher est, quant à lui, un des plus beaux calcaires que l’on puisse imaginer. Doté d’un grain agressif, il offre des réglettes franches par milliers et c’est bien une fois de plus votre technique qui fera la différence ! C’est grâce à cela que l’on peut parcourir de si belles parois, raides et lisses d’apparence, dans des cotations raisonnables. Mais le plus extraordinaire est peut être sa couleur. Orange !

Les parois au loin...

Les parois au loin…

A cause d’une stupide blessure au pied (cassage de gros orteil en essayant de jouer au football, encore une tentative sans succès…), nous n’avons pas pu faire de trop longues voies ou alors pas trop difficiles. Voici une petite sélection en images :

Le rêve d’Aicha

Probablement la voie la plus abordable de Taghia, « le rêve d’Aicha » remonte un système de dièdres dans du rocher souvent parfait. La première longueur pourrait paraître surprenante car lors de notre passage des plaquettes manquaient. A Taghia, il est habituel de voir ces plaquettes disparaître dans les sections « facilement » atteignables à pied. Elles sont recyclées. Ensuite, le dièdre marquant le principal motif de la voie est magnifique. Deux belles longueurs en dalles nous posent ensuite à la vire qu’il faudra longer pour rentrer au village. D’ici, deux longueurs plus difficiles, empruntant la voie « Belle et berbère » peuvent nous conduire à une vire supérieure.

Dans le haut de la voie

Dans le haut de la voie

Au nom de la réforme

Face ouest du Taoujdad

Face ouest du Taoujdad

La classique majeure et abordable de Taghia ! « Au nom de la réforme » est une voie moderne remontant le pilier ouest du Taoujdad, l’un des beaux sommets dominant le village de Taghia. La facette est très raide, mais le rocher particulièrement sculpté offre de nombreuses règles qui permettent une escalade finalement très raisonnable. Celle-ci est d’ailleurs particulièrement jolie, avec une ambiance très aérienne, continue dans le 6b/c. Les deux dernières longueurs, plus simples, constituent une courte et jolie course d’arête rejoignant le sommet. Elles sont peu équipées mais faciles. Quelques friends sont recommandés pour leur parcours.

Timothée, heureux de grimper une si belle voie!

Timothée, heureux de grimper une si belle voie!

Un des passages clés de "Au nom de la réforme"

Un des passages clés de « Au nom de la réforme »

Taoujdad, la face ouest - Au nom de la réforme

Taoujdad, la face ouest – Au nom de la réforme

Couloir d'accès "Au nom de la réforme"

Couloir d’accès « Au nom de la réforme »

L’allumeur de rêves berbères

Un peu plus difficile que la précédente, cette voie est celle parmi les équipées qui nous aura probablement le plus marquée. Plus récente que sa voisine « Canyon apache », elle est également plus abordable. L’approche est similaire : on remonte l’Akka n’Tafrawt, ce canyon étroit et sauvage, jusqu’au bloc coincé. L’ambiance est vite prenante, et l’on se sent rapidement dominé par ces parois vertigineuses qui nous entourent. La voie commence avec les premiers mètres de Canyon apache », pour ensuite partir droit dans le mur, tandis que Canyon… » traverse à droite. L’escalade y est aussi belle que variée, dans un mur raide dominant cet étroit canyon. La voie est soutenue dans le 6b, et les longueurs du haut sont inoubliables !

L'entrée du canyon...

L’entrée du canyon…

Le Taoujdad domine le profond canyon

Le Taoujdad domine le profond canyon

La voie n’est pas décrit dans le topo livre de Taghia, en voici un inspiré par l’auteur de la voie.

Un accès original!

Un accès original!

Superbe longueur en traversée

Superbe longueur en traversée

Un autre passage majeur

Un autre passage majeur

Dansons sous la pluie

Cet itinéraire est situé sur la falaise de Machkour, dominant le chemin menant à Taghia. Il est relativement court mais propose trois belles longueurs non équipées. La première remonte une fissure raide avec un passage plus difficile en 6a+ sur la fin. La seconde longueur (5c/6a) remonte un superbe dièdre physique, bien visible d’en bas. On croise alors une voie équipée non indiquée dans le topo, avant de faire le relais. Notre voie part ensuite d’abord à droite pour remonter un mur final, en 5c non équipée avec une colonnette !

Doubler les friends moyens est intéressant, notamment pour la seconde longueur.

Un grimpeur local!!

Un grimpeur local!!

Fesses, bassesses et tentations

Concernant cette voie, nous sommes plutôt mitigés. L’escalade y est souvent très belle, mais un équipement parfois expo et des vires caillouteuses la rendent moins belle que les autres voies que nous avons pu parcourir au Maroc. La première longueur est un réel challenge mental, car une chute dans le passage clé pourrait être très grave. Pourtant, cette longueur en 6a+ comporte plusieurs goujons. Ensuite, l’escalade est plus facile et mieux protégeable, avec un tracé plus louvoyant qu’annoncé sur le topo. Enfin, la dernière longueur en 6b est très bien équipée, et très belle. La descente se fait en rappels dans la voie, mais lors de notre parcours les deux plaquettes du dernier relais avaient disparues.

La falaise de Matchkour

La falaise de Matchkour

Un jeu de friends et un jeu de câblés est suffisant pour parcourir correctement cette voie.

Du gîte, une vue pas si pire!

Du gîte, une vue pas si pire!

Bivouac sauvage dans l'Akka n'Tazarte

Accueil > Topos d’escalade > Maroc

Publicités