vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Batu Punggul

Le Batu Punggul est une fière aiguille isolée dans le jungle de Bornéo. De nombreux esprits veillent dans ce qui était jadis, d’après la légende, une maison longue. Ces dernières, traditionnelles, sont présentes dans tous les villages de Bornéo.

Depuis Keningau, Batu Punggul n’est accessible qu’en pirogue. Cette approche est particulièrement dépaysante, au sein d’un environnement extraordinaire.

Ce n’est qu’au dernier moment, après plusieurs méandres, que l’on aperçoit enfin sa grande face de calcaire blanche. Malheureusement, celle ci, déversante sur 200 mètres, possède un rocher sans grain et poussiéreux, qui rend toute ouverture en libre très complexe.

Une approche très originale, en pirogue!

Une approche très originale, en pirogue!

De l’autre côté, une voie normale équipée de cordes fixes permet, avec quelques pas d’escalade, d’accéder au sommet. Venus à Bornéo pour grimper et après avoir eu quelques déceptions de ce côté (déceptions qui allaient vite être consolées sur l’île de Tioman! Auparavant, nous n’avons pas pu grimper sur le Batu Lawi pour des raisons de politique aux frontières et au Mont Kinabalu à cause d’une interdiction totale d’accès), nous n’avons pas eu beaucoup de motivation pour une simple randonnée du vertige.

Le Batu Punggul, depuis la rivière

Le Batu Punggul, depuis la rivière

Contre l’idée de suivre cette via cordata (un peu trop) artisanale, nous débutons notre ascension par la voie normale jusqu’à ce que celle ci affronte directement les parties rocheuses. Une courte traversée à gauche nous a permis de nous échapper de cet itinéraire, et nous commençons à grimper.

Une escalade très "jungle"

Une escalade très « jungle »

Une première longueur dans des cannelures tranchantes, coupée par une petite jungle suspendue peu rassurante et encore quelques rochers me posent à nouveau proche de la voie normale. Alors que celle ci contourne un joli mur par la droite, Tim la grimpe de face et après une grande longueur finit sur la crête sommitale. Une courte traversée d’arête conclut cette ascension et nous arrivons déjà au sommet. Le paysage est exceptionnel, composé de forets vierges à perte de vue, et toujours notre rivière d’accès à nos pieds. Même si l’escalade n’est pas très sérieuse et trop proche de la voie normale, le plaisir de grimper une aiguille isolée dans la jungle est immense.

Sur l'arête sommitale

Sur l’arête sommitale

Le retour par la voie normale est aisé, et nous rentrons chez notre hôte Philémon, qui est très heureux de nous retrouver. Il n’était en effet pas rassuré que nous partions sans guide et que nous cherchions à esquiver à tous prix la voie normale. Auparavant, personne n’était venu avec du matériel d’escalade. De son côté, il vient de finir sa journée qui consistait à replanter des arbres, afin de réparer les dégâts causés par la culture de la palme. Son accueil fut des plus chaleureux.

Du sommet, la rivière d'accès

Du sommet, la rivière d’accès

Le nom de la voie que nous avons gravie décrit notre état d’esprit au moment de l’ascension: prêts à fermer les yeux sur la voie normale pourtant proche, nous voulions grimper du beau rocher, et en refusant toute assistance locale pour cette ascension facile!

Nous quittons ce village en stop, où nous serons accueillis à l’arrière d’un pick up pour un trajet de trois heures. En route pour Tioman Island et son escalade plus sérieuse…

Topo Batu Punggul "Les touristes refoulés"

Topo Batu Punggul « Les touristes refoulés »

Publicités