vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Traversée des grands ducs

La traversée des grands ducs, ou corniche des grands ducs, est une très belle vertirando. On traverse une ligne de vires évidente, en pleine paroi, entre mer et ciel. Ces itinéraires traversants, de tous niveaux, existent déjà depuis plusieurs décennies dans les Calanques. Mais l’exploration des falaises Soubeyrannes étant largement retardée par rapport à celle du prestigieux massif voisin, ces voies et itinéraires ont parfois 30 ans de retard. C’est également une chance car nombre de ces parcours restent très sauvages, et l’on ne risque pas de croiser grand monde sur ce corniches. A mi chemin entre la traversée Philémon et la vire des Immortelles, la traversée des grands ducs peut se faire seule mais également après avoir gravi la très belle voie « Deux gamins sous la pluie« .

La corniche des grands ducs!

La corniche des grands ducs!

Cette traversée évolue dans un univers merveilleux, franchissant des vires franches, longeant des zones sableuses exotiques ou encore suivant des zones de conglomérat aux formes hallucinantes. Avec une mer turquoise en dessous, il sera vraiment difficile de trouver un meilleur cadre. Quel que soit son niveau, je vous recommande vivement cette randonnée…

L’approche !

De la Ciotat, se garer à proximité de Notre Dame de la Garde (se garer dans la rue avant l’accès piéton). Poursuivre la rue (où la circulation est alors réservée aux riverains), et au second panneau « site naturel protégé » prendre la sente main gauche jusqu’à une petite villa en ruine. Suivre les marques bleues (qui mènent au trou de Jeannette, canyon) qui descendent un vallon. On rejoint alors le lit d’une rivière souvent sèche que l’on suit, jusqu’à arriver sur la corniche proprement dite (d’ici partent les rappels du trou de Jeannette).

Progression en corde tendue

Progression en corde tendue

Le couloir avant la sortie

Le couloir avant la sortie

La traversée !

On longe alors la vire direction nord/nord ouest (main droite en regardant la mer). Un pas de 3 puis on arrive aux rappels de « Deux gamins sous la pluie » (échappatoire possible). On poursuit la vire (partiellement équipée). Attention à l’itinéraire, il faudra remonter temporairement à la vire supérieure (deux mètres de 3, sangle et scellement) puis redescendre sur la notre assez rapidement (culs de sac).

On arrive à une grande dépression, et l’on remonte un dièdre équipé. On remonte ensuite un couloir boisé, pour récupérer la troisième vire main gauche (à droite part la sortie de la vire des immortelles). On longe cette vire puis on retrouve le mur de conglomérat final. Très engagé, il n’y a que deux ou trois points pour une trentaine de mètres en 4c, mais un peu plus à gauche une sortie mieux équipée existent.

Après avoir gravi ce passage clé, on remonte la fin de ce ressaut en conglomérat puis on retrouve un chemin menant vers le sémaphore. Un dernier passage en 3 le long d’un pilier blanc évident (qui marque le départ de la traversée Philémon, attention à ne pas trop continuer!), et on est sortis!

Vu du sommet, la paroi traversée, et la corniche...

Vu du sommet, la paroi traversée, et la corniche…

Retour : Suivre les traces noires (direction le sémaphore) puis les traces jaunes redescendant vers notre point de départ.

1ière ascension : Gaston Neulet et Daniel Quet en 1997

Difficulté : AD; 4c; 200 mètres de traversée

Matériel : Classique grande voie, sangles

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Cap Canaille > Traversée des grands ducs