vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Deux gamins sous la pluie

La plupart des itinéraires entre Cassis et la Ciotat sont situés au dessus de Cassis, car c’est là que les falaises sont les plus hautes et les plus impressionnantes. Pourtant, les falaises Soubeyrannes sont continues entre ces deux villes, et des secteurs plus sauvages abritent quelques voies souvent confidentielles.

Deux gamins sous la pluie est une voie magnifique, partant du bord de l’eau et gravissant une paroi d’abord de grès stratifié aux couleurs chaudes, puis composée d’un conglomérat solide et agréable à grimper. Le cadre y est aussi unique qu’exceptionnel, car le secteur isolé est impressionnant et superbe, et l’ambiance au rendez vous. Ici, la mer peut sembler encore plus turquoise qu’ailleurs et le bain est possible au pied des rappels.

Les rappels d'accès (journée de mistral, on le devine à la surface de l'eau!)

Les rappels d’accès (journée de mistral, on le devine à la surface de l’eau!)

L’escalade est également intéressante, même si comme parfois à Canaille elle n’est pas exceptionnel, ce léger défaut étant souvent compensé par un cadre rare, car la géologie y est unique. La première longueur est encore sableuse (bien que très agréable!), et le pas de 6c un peu teigneux (mais très court en début de longueur).

Après cette voie, je vous recommande vivement de sortir par la traversée du Grand Duc (ici en sens inverse). C’est une randonnée escalade superbe, longeant des corniches aériennes mais jamais difficile. Compter une heure et demi de plus, sachant que l’itinéraire est parfois légèrement délicat à suivre.

Première longueur !

Première longueur !

L’approche !

De la Ciotat, se garer à proximité de Notre Dame de la Garde (se garer dans la rue avant l’accès piéton). Poursuivre la rue (où la circulation est alors réservée aux riverains), et au second panneau « site naturel protégé » prendre la sente main gauche jusqu’à une petite villa. On poursuit vers la côte pour rapidement descendre main droite dans une large dépression (traces), puis l’on remonte de l’autre côté. On poursuit ce chemin, et avant d’arriver à une seconde villa (Villa Speany) descendre un couloir en direction de la mer jusqu’à trouver une ligne de rappels. Deux rappels posent à une large terrasse, puis main droite en regardant la mer on trouve une corde fixe menant au dernier rappel.

La voie démarre sur le pilier évident.

Avant dernière longueur, 5b

Avant dernière longueur, 5b

L1 : 6a+; Superbe longueur, prises un peu sableuses mais rien d’insurmontable.

L2 : Transition, revenir au pied du dièdre que l’on a descendu en deux rappels (corde fixe, utilisée à l’aller).

L3 : 6c court ou 5c/A0; Départ raide aux prises plutôt fuyantes, puis dièdre sympa et traversée facile à gauche.

L4 : 5b; Franchir un court mur puis traverser à droite pour rejoindre le dièdre (vire).

L5 : 5c; Dièdre franc et très agréable jusqu’au sommet.

Dernière longueur, 5c

Dernière longueur, 5c

Retour : Soit par l’itinéraire aller, soit par la traversée des Grands Ducs.

Ouverture : Gaston Neulet et Daniel Quet en 1998

Difficulté : TD; 6c ou 5c et A0; 110 mètres

Matériel : Classique grande voie

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Cap Canaille > Deux gamins sous la pluie

Publicités