vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Canaille Historique

Première longueur

Première longueur

Canaille historique n’est pas la plus belle voie du Cap Canaille, mais elle possède dans quasiment chacune de ses longueurs de superbes passages. Elle soit son nom au premier itinéraire ayant été tracé dans ces falaises, par le Docteur George Albert, qui remonte l’éperon caractéristique partant de la mer. Les deux premiers tiers semblent n’avoir que peu ou pas d’intérêt et le haut ayant été jugé moyen et facile, cette voie restera dans la solitude.

Canaille historique remonte un beau pilier, qui manque parfois d’ambiance car on y croise de nombreuses vires, qui permettent toutefois des relais très conforts. Certains passages, en première et quatrième longueur, sont délités, mais sur le reste de la voie le rocher est très beau et solide. Certaines sections ne sont pas si faciles, et les styles comme la composition du rocher varient au fur et à mesure que l’on s’élève.

Même si ce ne sera pas votre voie préférée, il faudra être difficile pour ne pas l’apprécier. Dans ce secteur, je vous recommande davantage en première voie Grazie Amico, qui est peut être un peu plus facile, et qui possède plus d’ambiance. Sur une bonne journée, on pourra combiner les deux, ou voir avec une autre voie plus courte au secteur du Belvédère!

L’accès se fait depuis le chemin des Émigrés, direction la Ciotat. La voie démarre lorsque le chemin croise un éperon massif partant de la mer, directement du chemin (ce qui est plutôt pratique!)

Le passage clé en 6c

Le passage clé en 6c

L1 : 5c; Court dièdre, puis on traverse la niche vers la gauche pour la franchir, pour sortir dans une dalle facile bien équipée en mauvais rocher.

L2 : 6a; Très beau mur vertical, à trous francs et règles, pas si évident, en ascendance à droite.

L3 : 6a+; Ressaut raide à bonnes prises, puis traversée ascendante à droite dans un dièdre (passage clé) pour rejoindre une terrasse confortable.

L4 : 5c, puis 6b, puis 6c; Trois ressauts, le premier facile, le second technique en dièdre (il est conseillé de faire un relais intermédiaire après celui ci), et le troisième en fissure large régulière, particulièrement belle!

L5 : 5b; Dalle en mauvais rocher bien équipée jusqu’à une arête, relais au pied d’un mur.

L6 : 5c; Belle longueur agréable, première moitié en bon grès, seconde en bon conglomérat.

L7 : Marche à gauche sur la vire jusqu’à trouver un relais équipé.

L8 : 6a; Très beau dièdre de grès, suivi d’un mur à trous sympa.

Equipement : Hervé Guigliarelli

Difficulté : TD; 6c, 6a obligatoire, 180 mètres

Matériel : Classique grande voie équipée, 15 dégaines et de quoi gérer le tirage

La sixième longueur

La sixième longueur

Dernière longueur

Dernière longueur

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Cap Canaille > Canaille Historique

 

Publicités