vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Une porcelaine dans un magasin d’éléphants

Le profil de la paroi, la voie passe en plein milieu

« Seule voie non parcourue du secteur ouvreur de bouse pour Nicolas et moi, nous avons traîné quelque temps dans les autres secteurs de Canaille avant de venir. Mais enfin, nous choisissons d’y aller.Le nom « Une porcelaine dans un magasin d’éléphant », accompagné de sa description « ne convient pas aux amateurs de rocher parfait » ne vend pas bien la voie. Mais nous devons admettre avoir développé une certaine attirance pour le rocher qui bouge… 

Nous avons donc été très déçus de constater que le rocher était bien moins vivant qu’annoncé !  Surpris, en effet, cette voie méconnue, n’a pas grand chose à envier aux trop classiques ouvreur de bouse et bourreur de rousse. En effet, le rocher est bon dans l’ensemble, dominé par de grands toits imposants. L’escalade est belle et variée. L’ambiance quant à elle est exceptionnelle. De plus, bien qu’à seulement une centaine de mètres des voisines, ici l’isolement est certain ! Une très belle voie pour finir en beauté notre parcours sur ce secteur.Merci et chapeau à l’ouvreur H.Guigliarelli, il fallait la trouver cette ligne !

Ivan dans le 6b+

Comme souvent ici, l’équipement est irréprochable, on est rarement au-dessus du point. Plaquettes, et quelques anneaux de cordes. Relais à relier.

Les classiques rappels vite descendus, nous attaquons sans plus attendre l’ultime voie (pour le moment..) du secteur. 

Ivan en sortie de voie

L1 : 6a, Une première longueur bien verticale sur bonnes prises qui chauffe les bras en douceur. Nous sommes vite surpris par la qualité du rocher qui est déjà très correct pour ici !

L2 : 6b, Petit pas de bloc au départ, et un autre pas sur la fin. Rocher correct. Relais sur vire.

L3 6a+, Superbe longueur en traversée, le gaz commence à être très présent. Le rocher est bon, et l’escalade technique. Attention à ne pas monter après le 1er point (fissuré poffé), il faut bien basculer de l’autre côté plein gaz ! Rocher bon, relais sur vire.

L4 : marche, Traversée à gauche avant de remonter dans des gradins. longueur de marche  sur du rocher très douteux ! 

L5 : 6b+, Grande longueur de 35m, déversante sur bacs. Rocher béton, après quinzaine de mètres tout droit, il faut traverser au- dessus d’un toit dans une ambiance terrible ! Longueur exceptionnelle, (la plus belle du secteur ?!). Prévoir 18 dégaines si l’on veut tout clipper. Relais suspendu.

L6 : 7a ou 6b>A0, le fameux toit, il fallait le trouver ce passage. Passe bien en A0 mais chauffe les bras! Possibilité de passer en libre moyennant un pas de 7a bien physique. Une fois rétablis, il faut continuer en ascendance à gauche sur une escalade raide sur bonne prise ! Ne pas hésiter à bien rallonger les dégaines une fois le réta passer afin de limiter le tirage. Relais  sur une plaquette et une broche artisanale. »

Merci à Ivan Dufresne pour son récit.

Equipement : Hervé Guigliarelli

Difficulté : TD+; 7a ou 6b+>A0; 100 mètres

Matériel : Grande voie sportive

Accueil >Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Cap Canaille > Une porcelaine dans un magasin d’éléphants