vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Syndrome de Lime

Une belle ambiance!

Malgré un nom à l’humour douteux, le syndrome de lime est une des pépites de canaille. Pourtant toute proche du secteur phare du grand Draioun, l’escalade y est au moins aussi belle et nettement plus abordable. On y trouve ce qui se fait de mieux dans ce massif: on démarre par des longueurs raides ou déversantes, contournant de grands toits tourmentés, pour finir dans des murs plus réguliers mais très aériens.

Le rocher est particulièrement bon pour canaille. Alors que dans certains secteurs ce dernier peut être sableux ou fragile, ici il est magnifique et solide. On remercie chaleureusement les ouvreurs car cela témoigne d’un effort de nettoyage important.

Enfin, malgré des cotations abordables, et plus aimables encore sur le terrain, il s’agit pour moi de l’une des plus belles voies du secteur. Les grimpeurs à l’aise dans « deux vauriens, trois canailles » y prendront beaucoup de plaisir, et l’étape suivante se fera quelques dizaines de mètres à droite, au grand Draioun même !

L’approche : De la boule des émigrés, suivre le tracé noir (« direction » La Ciotat) jusqu’à passer au pied du secteur Albert (on distingue enfin au dessus nous la couche de conglomérat, et juste après la falaise caractéristique du grand Draioun). Une sente raide menant à une baume à gauche nous pose au pied d’un dièdre à gauche à nouveau, nom marqué au pied.

Dans le haut de la voie, le dernier 6b+

Les Calanques…

L1 : 6a+; Dièdre avec des colonnettes (!!!) puis fantastique traversée à gauche dans des rondeurs gréseuses.

L2 : 6b; Un pas technique juste après le toit au départ, puis dalle fine jusqu’au relais. Superbe.

L3 : 6a+; Drôle de pas pour décoller puis magnifique traversée ascendante à gauche dans du très beau rocher sculpté.

L4 : 6b+; Très beau départ physique, puis traversée à droite grandiose, aérienne, technique. Longueur courte, à enchainer avec la cinquième pour éviter un départ malcommode du quatrième relais sinon.

L5 : 6b; Départ très physique, puis dalle plus facile en rocher parfois creux.

L6 : 6b+; Un peu de rocher blanc puis enfin un incroyable pilier superficiel en conglomérat, très agréable à grimper.

L7 : 6a; Un mouvement très physique au dessus le relais (traction!), puis dièdre majeur, raide et aérien jusqu’au sommet.

Ouverture : A. Dupaquis, J.L. Fenouil et L. Valette

Difficulté : TD+; 6b+, 6a+ obligatoire; 180 mètres

Matériel : Grande voie équipée, 15 dégaines

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Cap Canaille > Syndrome de Lime

Publicités