vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Au gré du grès

Au départ de la voie

Certes peut être l’ai-je déjà dit, mais voila définitivement la plus belle voie en 6a de Canaille ! Dans ce secteur oublié du topo, nous avons plusieurs pépites mais il semblerait bien que la plus facile soit la plus agréable à grimper de la falaise ! Très étonnamment oubliée, elle est pourtant remarquable d’homogénéité, le tout sur un rocher particulièrement solide bien qu’un peu de nettoyage resterait à faire. Chaque longueur est belle, différente des autres, avec des relais aussi confortables que les longueurs qui suivent sont raides. On alterne dalles, dièdres, piliers aériens avec une majorité de passages en léger dévers sur de très belles prises rondes.

Il est amusant de constater que, 100 mètres à gauche, les cordées s’entassent dans les mêmes voies patinées alors qu’en marchant moins de cinq minutes l’on se retrouve seuls au

Première longueur

monde, ou presque : on aperçoit tout de même les voisins entassés aux relais ! C’est le contre coup lié aux topos qui ne proposent qu’une « sélection des plus belles », les voies deviennent victimes de leur succès et vieillissent vite, laissant les voisines dans un oubli non mérité !

Approche : Rappels d’Ouvreur de Bouses ou Bourreur de Rousses, puis longer la vire Ellianac direction la Ciotat. On passe devant les voies « Au Milieu de Nulle Part », puis « Le Bonheur est dans le Grès », Bon Grès Mal Grès », pour arriver au pied d’une cheminée caractéristique, dominée par un bloc coincé et avec un ficellou au milieu. Nom marqué au pied, premier goujon sur la droite peu visible. Le départ se situe peu avant la remontée en 4c de la traversée Ellianac.

L1 : 6a; Belle cheminée facile de laquelle on s’échappe par la droite via un pilier aérien plus difficile, finissant par un mur technique.

Seconde longueur, traversée sur une vire

L2 : 2; Traverser la vire vers la droite (ne pas descendre dans un goulet, relais équipé) jusqu’au bout de la vire, relais sur un goujon une lunule.

L3 : 4c; Dièdre cheminée avec un pas au début puis facile dans de belles rondeurs.

L4 : 5c; Belle fissure pas évidente au départ bien prisue puis traversée ascendante à gauche, raide à bacs. Beau relais aérien mais confortable !

L5 : 5a; Dièdre raide à droite du relais, superbe.

L6 : 5c; Traversée à gauche puis très beau mur dans une goulotte fissuré à la fin.

Retour à pieds évident.

Équipement : Inconnu, 2008

Difficulté : D+; 6a, 5c obligatoire; 100 mètres

Matériel : Grande voie équipée, sangles.

Accueil >Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Cap Canaille > Au gré du grès