vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Deux vauriens trois canailles

Deux vauriens, trois canailles est une voie parmi les plus faciles du Cap Canaille, mais sans aucun doute également une des plus belles! Parfaitement nettoyée (incroyable de grimper ici sans chips, strate douteuse ou prise sableuse!), elle est malheureusement parfois patinée. Mais chaque longueur est absolument majeure, et celles-ci sont très variées. Rien n’est à jeter, et chaque passage est très intéressant, sans que ce ne soit jamais réellement difficile.

Vue sur la seconde longueur, depuis le premier relais - On devine le toit de la troisième

Vue sur la seconde longueur, depuis le premier relais – On devine le toit de la troisième

De plus, l’escalade est ici très aérienne, jouant avec les faiblesses d’une paroi impressionnante et raide. Cette voie ne correspondra peut être pas à un grimpeur limite au niveau et ayant réellement peur du gaz, mais les autres y prendront énormément de plaisir, d’autant plus que l’équipement est très solide et rapproché. Deux vauriens, trois canailles est une voie parfaite pour découvrir l’escalade au Cap Canaille!

Départ de la troisième longueur - 6a+

Départ de la troisième longueur – 6a+

Après le passage du toit, troisième longueur

Après le passage du toit, troisième longueur

Cinquième longueur

Cinquième longueur

L’accès, par les rappels du 14 juillet, est sympathique et permet de visiter la grotte du même nom. On traverse des murs au rocher magnifique, parfois peu identifiable (du grès ou du calcaire? Les deux? Calcaire sur grès, ou calcaire gréseux?), et cela n’est pas prêt de s’arrêter : dans la voie, on change de « support » presque à chaque longueur, et l’on « remonte » littéralement le temps à travers ces témoignages géologiques.

Le départ de la voie est assez simple à trouver, on se repère grâce au grand toit du pendule, puis à une petite grotte à son aplomb droit (nom marqué au pied).

L1 : 6a (ou 4c par la gauche); Mouvement athlétique au départ dans un surplomb à bacs, puis rampe sympa.

L2 : 5b/c; Prolongement de la rampe précédente, toujours agréable, en dalle. A la vire, bien traverser à gauche pour faire relais sous le toit.

L3 : 6a+; Mur majeur droit au dessus (crux) puis traversée à droite dans le toit (bacs!), et enfin très beau mur vertical prisu. Relais à gauche dans la grotte.

Dernière longueur, conglomérat et ambiance de rêve...

Dernière longueur, conglomérat et ambiance de rêve…

L4 : 6a+; Sortir de la grotte en bas à gauche (si!), mouvement superbe aérien, plus impressionnant que difficile. On remonte ensuite deux murs, dont le second un poil technique, réglettes de grès…

L5 : 6a(+); Fissure raide droit au dessus, superbe, puis traversée à gauche, cheminée fantastique à remonter, puis après une courte traversée à gauche, sortir droit (goujons peu visibles).

L6 : 4c;Traverser à gauche sur vire (pas si nul!) et s’arrêter au premier relais.

L7 : 6a; Dans le conglomérat, incroyable traversée à droite facile mais très gazeuse, puis franchissement d’un petit toit. Majeure!

Retour aisé à pied par un bon sentier.

Équipement : Dupaquis, Fenouil et Marfin en 2007

Difficulté : 6a+, 6a max; 150 mètres

Matériel : Classique grande voie équipée

Grotte du troisième relais

Grotte du troisième relais

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Cap Canaille > Deux vauriens trois canailles

Publicités