vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Le voyage du crabe

Le voyage du crabe est la voie la plus facile du plus beau mur de Cap Canaille : le Grand Draioun. Visible de loin, ce mur vertical est composé de couches bien identifiables, et attire l’œil… Une rapide lecture du topo 2011 décevra de nombreux grimpeurs ne courant pas dans le 6b. Mais pour le plus grand bonheur de ces derniers, la voie la plus simple est loin, loin d’être vilaine… Au contraire, même si son itinéraire tortueux pourrait laisser penser le contraire : tel le crabe, la cordée va se déplacer e diagonale, à droite, fuyant les difficultés au début, puis les cherchant ensuite, pour aller toujours au plus beau.

Première longueur

Les longueurs sont jolies et variées, avec des difficultés bien réparties et un enchainement logique, bien que dans l’ensemble on traverse plus que l’on monte : cela pourrait paraitre surprenant, mais c’est en réalité à la fois rigolo et à l’inverse de ce que canaille a l’habitude de proposer. Ici, l’escalade est, comme d’habitude, aérienne, mais pour une fois les relais aussi. Point de vire extra large pour s’allonger tous les 15 mètres, et pas de baumes suspendues. On fait nos relais plein vide, et si l’on suit largement les strates rocheuses, on ne peut pas courir sur ces vires. Nous sommes loin de la Philémon! Les « vires » offrent peut être même les passages les plus intéressants : un peu de recherche d’itinéraire, ramping pas si commode, et traversée gazeuse su une bande de grès. Pour évidemment terminer par un chouette mur de conglomérat.

Fin de la seconde longueur

Même si l’équipement est plus espacé que dans d’autres voies, je recommande cette petite pépite quelque soit son niveau. L’équipement reste logique et confortable, et le rocher particulièrement sain. En revanche, su le topo il est noté que la voie fut ouverte du bas sur coinceurs, je vous laisse avoir votre propre avis mais j’ai du mal à croire que ce tracé corresponde réellement à un parcours sans spit…

Troisième longueur, un 4c d’exception

Accès : rappels du 14 juillet, puis la voie démarre par une cheminée évidente juste au dessus du pas de la chèvre (nom indiqué au pied).

L1 : 5c; Belle cheminée, puis une petite traversée à droite plus technique.
L2 : 6a; Départ physique et déversant, puis un joli réta technique.
L3 : 4c; Escalade dans des formes rigolottes, vraiment sympa pour le niveau. Relais en sortie de dièdre.
L4 : 3c; Longer la vire à droite puis descendre de deux mètres au niveau d’un goujon avec cordelette. Relais plus loin à droite.
L5 : 3c; On continue horizontalement à droite, ramping extra!
L6 : 5c : Traversée technique à droite, une section souvent mouillée.
L7 : 5c; Droit au dessus du relais, conglomérat.
L8 : 5b; Un pas au début puis facile.

La fameuse traversée…

1ière ascension : Jean Louis Fenouil, Alain Dupaquis en 2011 du bas. Combien de spits?

Difficulté : D+; 6a, 5c obligatoire; 140 mètres de dénivelé, 250 de grimpe

Matériel : Grande voie sportive

Accueil >Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Cap Canaille > Le voyage du crabe

Publicités