vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Oule

La falaise de l’Oule (ou du Belvédère) est l’une des plus remarquable des Calanques. L’ambiance, typique au dessus des flots, y est magique: coincée entre l’Eissadon et l’impressionnante muraille de Castelvieil, cette paroi possède un socle en beau rocher blanc, souvent dominé par des structures déversantes. Plus ou moins en forme de concave, le nom « oule » vient du provençal et signifie « trou ». Celui du creux de l’Oule, dû aux caprices maritimes. Des trous, il y en a. Des boyaux, des étroitures ou des passages traversant la falaise (trou du serpent). D’autres formes rocheuses, souvent arrondies, complètent cet ensemble harmonieux.

L’escalade y est surtout agréable en hiver, par fort mistral la paroi est entièrement abritée. En revanche, le rocher est particulièrement poisseux par vent d’est.
Les voies y sont de tous styles, « les cacochymes pervers », « l’intégrale » ou encore « le chemin du roucas blanc » sont toutes équipées et très appréciée. Certaines voies historiques, comme « les croulants », « les futurs croulants » ou encore « le linceul » ont été nettoyées du vieil équipement et les goujons/pitons ne sont plus présents qu’aux relais et dans les passages peu protégeables. De vieilles voies existent toujours et sont irrégulièrement fréquentées, comme « allons bon v’a autre chose », la « G2 », « le pilier du Hoggar »… Le rocher y est souvent très chipseux.

Les topos:

En fond la falaise de l’Oule

Accueil > Topos d’escalade > France > Calanques > Oule

Publicités