vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Cerro Blanco, informations, détails et accomodations

Situé dans l’Etat de Durango, le Cerro Blanco est un site d’escalade sauvage et reculé. Situé en plein semi-désert et très isolé de la civilisation, son environnement et son cadre sont magnifiques. En y allant, vous croiserez probablement de vrais cow-boys, à cheval, avec leur pistolet et leur troupeau de vaches, et les peintures indiennes que vous découvrirez sur les blocs ne vous laisseront pas insensibles. D’ailleurs, bien que ceux-ci ne dominent plus la région depuis bien longtemps, on retrouve leurs marques un peu partout, sur les traits des habitants, le mode de vie, et bien sûr dans na nature. Les habitants, quant à eux, sont aussi sympathiques et bienveillants que dans le reste du pays.

Un cadre exceptionnel et du rocher partout...

Un cadre exceptionnel et du rocher partout…

L’escalade au Cerro Blanco est très recommandée. Le site est superbe, un presque monolithe parfait, posé au milieu d’un lieu que l’on pourrait croire désolé ou encore abandonné. Pourtant, rares sont les lieux aussi enchanteurs, et où les couleurs du paysage se marient à la perfection, offrant un des paysages les plus beaux que l’on puisse imaginer. Le rocher, un bon vieux granit souvent très solide, est particulièrement agréable et les possibilités de grimpe y sont nombreuses : bloc, grandes voies, terrain d’aventure ou recherche de nouvelles lignes, le potentiel est énorme. La constante restera pour quelques années encore l’aventure : sur ce site très reculé, le grimpeur évoluera en autonomie totale, et il lui faudra tout assumer : les sentiers n’existent pas, les tracés souvent faux, la végétation rend toute évolution très pénible et il n’y a ni eau ni cordée voisine… Il faudra chercher, porter, et compter sur soi !

Les peintures indiennes sur les blocs du Cerro Blanco

Les peintures indiennes sur les blocs du Cerro Blanco

Avant les informations pratiques, je vous présente les voies que nous avons gravies :

Le Cerro Blanco est un immense rocher perdu en plein semi désert, dans l’Etat de Durango. Ce n’est pas le seul rocher ainsi isolé (il y en a en fait beaucoup!) mais celui-ci est magnifique… Pour s’y rendre, il faut passer dans un premier temps par Yerbanis, que l’on atteint en bus par Torreon (si l’on vient du nord, comme par exemple de Chuihuahua), Chihuahua ?? pas bien compris (peu de bus) ou encore Durango. Les bus, bien que très confortables, sont souvent très lents. De Yerbanis, on trouve facilement un taxi pour rejoindre El Penon Blanco, où l’on pourra acheter tout ce qu’il faut pour survivre (eau, nourriture, etc…). On y trouvera facilement un taxi pour déposer les grimpeurs au lieu-dit « Potrerito » (les locaux ne connaissent que rarement ce site, il faut venir avec un plan). Il est très largement préférable d’avoir un taxi 4×4 car la fin de la piste est en mauvais état et la finir à pied n’a rien de drôle, croyez moi… On peut également aller jusqu’au Ranchito (dernière habitation – on peut y acheter des vivres, voire demander l’hospitalité avec beaucoup de respect – les propriétaires sont extrêmement gentils et seront ravis de vous aider et connaissent très bien le secteur), puis terminer la route après y avoir demandé l’aide pour le transport. Pensez bien à donner un rendez-vous précis au taxi, car même si rentrer n’est techniquement pas très compliqué, la route est très longue et pénible…

El Cerro Blanco, face sud est - Etat de Durango

El Cerro Blanco, face sud est – Etat de Durango

L’approche n’est pas très longue, mais elle demande tout de même pas mal de temps. Du lieu-dit « Potrerito », on poursuit une centaine de mètres la route, puis l’on tourne rapidement à droite (piste) en direction du Cerro Blanco. Une sente qui sera probablement bouchée (matériel d’élagage parfois nécessaire…) vous conduit au col de droite (vu en regardant le Cerro Blanco). De là, on se dirige vers le Cerro Blanco jusqu’à trouver une large dalle plate, faisant office de camp de base. Il est très rare d’y trouver de l’eau, comptez au minimum 3 à 4 litres d’eau par jour par personne… Le portage sera lourd!!

Le topo d'escalade du Mexique du nord, regroupant de nombreux super sites! Vous n'avez pas fini d'en faire le tour...

Le topo d’escalade du Mexique du nord, regroupant de nombreux super sites! Vous n’avez pas fini d’en faire le tour…

De là, l’accès aux parois reste encore compliqué. Une description, plus ou moins efficace, est présentée pour chaque voie. Le plateau est également un site de bloc très agréable (grain parfois agressif et rocher parfois peu solide, mais ce n’est pas la majorité), au cadre unique. Attention toutefois à ne pas grimper sur les blocs possédant des peintures indiennes… Enfin, il existe de nombreux animaux à contempler (rapaces, grenouilles, insectes, écureuils…) et d’autres qu’il vaut mieux éviter de croiser : notamment le scporpion ou le serpent à sonnette, très agressif, mais à priori difficile à rencontrer l’automne et l’hiver. Il agite toujours sa queue en signal d’alarme avant d’attaquer, prudence…

Les numéros de téléphone utiles :
– Constancia (Ranchito) : 6761005578
– Santos (Ranchito) 6761084586

Bonne grimpe à vous!!

Accueil > Topos d’escalade > Mexique > Cerro Blanco, informations, détails et accomodations

Plan d'accès au Cerro Blanco

Plan d’accès au Cerro Blanco