vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Seuls Au Monde – Cerro Blanco

Première longueur

Première longueur

Le massif du Cerro Blanco est constitué d’une masse de granit imposante et impressionnante. Quel que soit le point de vue, ce sommet est magnifique. Sa première ascension fut l’objet d’une épopée, dans laquelle seule la sixième expédition réussit à atteindre le sommet, et ce par la complexe face ouest. Depuis, les lignes les plus directes à l’antécime sud – les plus esthétiques – ont été gravies. Lors de notre arrivée, beaucoup de sections étaient encore apparemment vierges, et nous avons tout de suite repéré une ligne de fissure évidente, débouchant sur l’antécime ouest, sur la gauche de la paroi. Cette voie semblait facile, nous l’avons tentée en guise d’échauffement.

Le vrai crux fut finalement l’approche, que nous avions bien trop mal évaluée. Dans ce semi-désert (les experts appelleront cela les steppes), la végétation est tout ce qu’il y a de plus récalcitrante vis à vis de toute progression humaine, et évoluer dans cet environnement est vite très compliqué. Nous avons fait un énorme crochet par la droite, inutile et fatigant, à déconseiller largement. Un « tout droit, azimut sanglier » serait sans doute préférable…

Au pied de cette belle dalle que nous avions repérée, plusieurs lignes semblent pouvoir être parcourues. Nous choisissons celle du milieu, esthétique, directe, et en apparence facile, bien que malheureusement herbeuse. Elle s’est révélée être très agréable, sympa à grimper avec des passages clés courts mais bienvenus. Elle n’est pas la plus belle de ce massif, mais elle reste intéressante dans ce niveau de difficulté, et permet aux plus courageux de tenter le vrai sommet du Cerro Blanco sans avoir à passer en face ouest en en grimpant pour de vrai.

La troisième longueur de la voie

La troisième longueur de la voie

Dans le haut de la voie

Dans le haut de la voie

Le topo :

L1 : 4a, 60 mètres, relais intermédiaire possible dans la fissure ou dans l’arbre ; belle fissure, parfois bouchée par de l’herbe, facile comme tout et sympa. Des crochets en dalle sont nécessaires. Relais sur un friend 4.

L2 : 5c, 49 mètres ; on poursuit la fissure, un passage plus raide (of width facile pour le style). Relais sur arbre.

L3 : 5c+, 45 mètres ; départ en dalle à droite de la fissure bouchée puis à gauche (exposé mais très facile), puis court dièdre pas facile mais très beau, dont l’accès est défendu par une plante… difficile à franchir ! Relais sur arbre.

L4 : 4b, 45 mètres ; dalle facile, relais avant le dernier ressaut raide.

L5 : 5c, 40 mètres ; très belle fissure raide, juste avant le surplomb barrant la ligne de fissure. Suite en dalle, relais à construire à droite dans la fissure.

L6 : 3, 40 mètres ; poursuivre jusqu’au chêne évident puis au plateau marquant l’antécime.

Au sommet de notre voie

Au sommet de notre voie

Dezriner ressaut raide - 5c

Deriner ressaut raide – 5c

Descente : à vue, par la face ouest. Facile mais à chercher…

1ière ascension : Nicolas Gay, Timothée Guillon, le 15 novembre 2016.

Difficulté : D+/TD-; 5c+, 4 exposé. 250 mètres.

Matériel : Friends 0.5 au 4, câblés, sangles.

Accueil > Topos d’escalade > Ouvertures > Seuls Au Monde – Cerro Blanco

Accueil > Topos d’escalade > Mexique > Seuls Au Monde – Cerro Blanco

Le topo de la voie

Le topo de la voie

Publicités