vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Le souci

escalade le souci deux aiguilles

Edwin en première longueur

Le souci est une très belle voie, située sur un pilier intrigant sur la gauche de l’aiguille Bertine. C’est l’une des premières voies ouvertes dans ce secteur, et, comme toute ses voisines, affiche des cotations modestes. Cependant, elle se révèle vite surprenante, et l’on vient à se demander, si l’on est juste au niveau (ou blessé, comme moi à ce moment là), s’il ne va pas effectivement y avoir un souci plus haut ! On commence l’aventure au secteur désormais trop patiné (sauf sa voisine de gauche, toute neuve, « le bouffon de droite », hommage à un ancien président et mutante pour la cotation, et « ymonlaissélevieurelai », récente et proportionnellement particulièrement facile) des plates dalles. Heureusement, dans ce début de voie les prises sont très franches, et cela compense la patine. On poursuit par une longueur en 3 (côtée 4c+ sur le topo), pour arriver au pied du mur sommital. On serait tenté de couper droit par la magnifique voie « les anges se grattent le derrière », un 5b+ en léger dévers à bacs, ce qui n’est pourtant pas la spécialité du coin, mais la ligne originelle est également très intéressante. On effectue un grand détour à droite en utilisant les points des autres voies (mais cela reste logique), en suivant des lignes de prises évidentes, pour une escalade des plus agréables. S’ensuit la courte mais intense dernière longueur, vraiment pas cadeau pour la cotation, en grimpant évidemment comme toujours ici entre les points. En SAE commerciale le niveau serait sans doute de 6b+. Mais qu’avons nous à faire dans ces lieux maudits quand même en hiver le pull est de trop ?

souci sainte victoire deux aiguilles

Edwin en dernière longueur

L1 : 4c; Dalle avec de bonnes prises, patinée.

L2 : 3c; Dalle à bacs facile, enchainable avec la première. Relais au pied d’un court mur.

L3 : 4c+; Remonter le Couloir à droite et dépasser la voie la plus à droite. Repérer un vieux piton, y monter puis par une traversée ascendante à gauche très logique, en clippant les points des autres voies (bien placés également pour cette voie ci), revenir à l’aplomb du relais précédent.

L3′ : 5b+; Tout droit, variante directe « les anges se grattent le derrière », très belle, raide à bacs.

L4 : 5c+; Pilier raide (prendre la voie la plus à gauche, topo faux sur les voies centrales), superbe.

Descente en rappels dans la voie.

topo souci

Le topo du secteur avec les tracés corrects dans le haut.

1ière ascension : Bernard Domenech, Jean Pierre Folliet en 1970

Difficulté : D+, 5c+ obligatoire, 6b obligatoire moderne ! 100 mètres

Matériel : Grande voie équipée

Je me permets de reproposer un topo du secteur, sans donner les noms des voies. En effet, certaines sont mal tracées et il est difficile de s’y retrouver. Cela ne remplacera donc pas le vrai topo papier !

Accueil > Topos d’escalade > France > Sainte Victoire > Les deux aiguilles > Le souci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s