vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Le Cagnard

La paroi... Magnifique, non?

La paroi… Magnifique, non?

Le cagnard est une vieille voie signée Livanos, qui semble être tombée dans l’oubli depuis plusieurs décennies. Le vieux topo du docteur George Albert, un pionnier historique des voies aventureuses du massif, mis en ligne par sa fille laisse penser que cette voie est en mauvais rocher et reste inintéressante par rapport à ses voisines. Cela a du freiner des ardeurs, à tort car la voie est intéressante et jolie, et le rocher dans l’ensemble correct. On gravit cette magnifique face blanche à gauche de La Grande Arête du Devenson, d’abord gravie par « le Baron », Jean Save de Beaurecueil par un itinéraire détourné, puis directement par le fil, une fois de plus par George Livanos.

Située en bordure du cirque du Devenson, cette voie jouit probablement du plus beau paysage des Bouches du Rhône. On voit la côte s’escarper sur plusieurs kilomètres, laissant se profiler les blanches falaises de Castlvieil, avec en arrière plan les parois colorées du Cap Canaille, le tout jaillissant d’une mer dont on ne pourrait plus se passer dans les Calanques (à part peut être ceux qui sont tombés dedans par erreur…).

Avec encore un peu de passage, le rocher sera sain, et la voie du Cagnard sera peut être la voie la plus abordable du secteur sur coinceur, avec le Riz au Lait, qui n’est pas non plus une randonnée. Au Devenson, toutes les voies traditionnelles se méritent, et le rocher souvent variable et l’isolement du lieu font que ces sorties restent engagées et qu’il ne faut pas partir dans ces itinéraires sans un minimum de réflexion….

Première longueur

Première longueur

L’approche peut se faire à pied par différents itinéraires, le petit couloir, ou le couloir des hurluberlus (qui nécessite deux courts rappels). A priori, la solution la plus rapide consiste à emprunter les rappels du Riz au Lait. Le départ est assez évident, sur la gauche de la grande face blanche, à gauche d’un dièdre marqué dans une belle dalle blanche au rocher moyen, au niveau d’un très gros pin.

Bernard, à l'ouverture de la variante de troisième longueur

Bernard, à l’ouverture de la variante de troisième longueur

Seconde longueur

Seconde longueur

L1 : 5c, 30 mètres; Gravir au mieux cette dalle en rocher moyen, puis se rétablir sur une petite vire. A droite d’un petit pin, escalader un court dièdre et faire relais à droite sur une terrasse au niveau d’un monolithe posé (pitons à placer).

L2 : 5b, 30 mètres; Traverser à droite puis remonter un court dièdre très raide et enfin gravir la dalle qui fait suite. Construire le relais (coinceurs, aisé) au-dessus un cade évident.

L3 : Cotation inconnue; Traverser à gauche vers un pin évident, puis gravir une cheminée en mauvais rocher (informations Docteur Albert) jusqu’à une terrasse.

L3′ : 6a, 35 mètres; Remonter le dièdre immédiatement à droite du relais, se rétablir (deux lunules) puis remonter le dièdre superficiel par une fissure franche et athlétique, puis traverser sur une mini vire (plus facile, deux pitons et une lunule, ensemble assez engagé) jusqu’au pin sur la terrasse, (loin!) à gauche.

L4 : 5b, 25 mètres; Un pas dur pour rentrer dans une cheminée assez végétale, la remonter jusqu’à l’arête, relais à construire.

L5 : 5a, 40 mètres; Remonter l’arête de droite (rocher parfois fragile au début), puis facile.

L6 : 3c, 40 mètres; Sortir en suivant l’arête, sympa!

Retour : A pied!!

Quatrième longueur

Quatrième longueur

Cinquième longueur

Cinquième longueur

1ière ascension : André Coudray et Georges Livanos, le 17 Mai 1942, variante de droite en troisième longueur par Bernard Pégourié, accompagné des amis Bruno et Laurent

Difficulté : Initialement D+, la variante en troisième longueur vaut son petit TD sans rougir. 6a, 110 mètres

Matériel : 5 pitons (notamment pour R1!!), friends 0.1 au 4, câblés, hexentrics, matériel grande voie sportive

Sixième longueur

Sixième longueur

Et voici une petite vidéo réalisée par Bruno quelques mois auparavant, en dépoussiérant cette voie :

Accueil > Topos d’escalade > France > Calanques > Devenson > Le Cagnard

Peut-on s'en lasser?

Peut-on s’en lasser?

Publicités