vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

La grande arête du Devenson

Le cirque du Devenson est entouré par deux piliers, esthétiques et caractéristiques. A l’ouest, la grande arête ouvre les portes de ce sanctuaire du terrain d’aventure Marseillais. A l’est, celui ci se ferme par le pilier formé par la tour Save. Nous y reviendrons…

En attendant, je vais vous décrire ici la Grande Arête, version moderne.

Tout d’abord, la Grande Arête a été ouverte par George et Geneviève Livanos, célèbre couple ouvreur de voies extrêmes en France et dans les Dolomites, accompagnés de Robert Gabriel, en 1949 (ouf, c’est vieux!). C’est une très belle voie, assez abordable, au rocher agréable. L’itinéraire aérien et le cadre isolé du Devenson l’ont vite rendue classique. Elle s’est ainsi progressivement laissée équiper de pitons, jusqu’à devenir entièrement équipée. Mais le temps passant et les embruns maritimes s’évaporant, ces pitons se sont vite trouvés très corrodés. En 2013, la plupart d’entre eux ne pouvaient pas retenir une chute. Parfois pas même le poids d’un homme… (ah, le charme des escalades maritimes!)

Ce vieillissement trop rapide de ces pitons n’a pas manqué d’inquiéter les grimpeurs locaux. Le Comité Départemental FFME 13 a crée une « commission terrain d’aventure », pour préserver les voies de ces désagréments dangereux et inhabituels.

Après concertation, à laquelle participent de grands ambassadeurs de l’escalade traditionnelle marseillaise, il a été décidé de « sauver » cette voie mythique. Sauf que cette voie, entièrement équipée de pitons dangereux, demandait un minimum de réflexion quant à son nettoyage. Il ne s’agissait pas de refaire les même bêtises! tout en respectant la classique la plus simple du coin, auparavant toute équipée.

La grande arête du Devenson, entre ombre et soleil

La grande arête du Devenson, entre ombre et soleil

En ce qui me concerne, je trouve le résultat très satisfaisant. Je vous propose ici une description de l’itinéraire tel que j’ai eu la chance de le parcourir en février 2013:

L’approche, du col de la Gardiole, est longue. Certains se perdent, ce qui la rend bien souvent encore plus longue (sauf pour les malheureux qui passeront par dessus le crête…). La solution la plus simple semble être de descendre dans la voie « le riz au lait ». Ensuite on suit de vagues sentes jusqu’au pied de notre arête.

Topo de la grande arête du Devenson

Topo de la grande arête du Devenson

L1: Le ton est donné: deux beaux goujons tout neufs, où auparavant un piton tout pourri décorait (plus que protégeait…) le passage. On pourrait penser que c’est sur-équipé, mais non: la suite de la longueur ne possède plus qu’un piton, et les coinceurs sont aussi indispensables que la corde. 5c

L2: Du relais, traverser à gauche vers une fissure. Pas de point, c’est bien! Remonter cette fissure, un goujon en haut, le seul de la longueur. 6a

L3: Un peu chercher le départ (les plaisirs de l’escalade traditionnelle!), puis dalle avec un goujon. 5c

L4: Un peu moins soutenu au début, un joli dièdre court. La fin est superbe, dans une cheminée orange typique Calanques. Un goujon encore. 5b+

L5: Majeure! Un dièdre où les pitons et lunules ont été remplacés, mais aucun goujon! 5c

Une voie à faire absolument, et un nettoyage très intelligent. Peut être un ou deux goujons auraient pu être épargnés, mais le résultat est intéressant et la voie bien moins équipée et bien plus agréable à grimper qu’avant! Plus pur donc… Un grand merci à la commission terrain d’aventure du CD 13!!

Difficulté: 6a, 5c obligatoire peu dangereux

Dénivelé: 175 mètres (dans les Calanques, SI!)

Engagement: II à III

Matériel: Un jeu de friends, un jeu de câblés, matériel grande voie. Sangles.

Avant « la grande arête », une voie existait déjà sur cette arête. L’arête du Devenson, appelée arête des dissidents (topo Dr George Albert) ou voie du Baron (topo Lucchesi), démarre nettement plus à gauche de notre voie. Les deux sont communes pour la quatrième longueur, et la sortie de la grande arête est indépendante, celle des dissidents étant plus à droite, un peu plus facile.

Accueil > Topos d’escalade > France > Calanques > Devenson > La grande arête