vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

South Cracks – Vulcanics Tower

La ligne de south cracks, impressionnante pour le niveau !

A la fois proche du village et pourtant très sauvage, le secteur du wadi s’Bach est un enchantement. On comprend vite l’attachement qu’a pu avoir Albert Precht pour la Vulcanics Tower (il y aura ouvert la plupart voir la totalité des voies), qui aura été pour moi ma paroi préférée durant mon séjour dans le désert. Les faces sont raides, impressionnantes et hautes, sans aucune vue sur de quelconques traces de civilisation. A 30 minutes de la Rest House et avec un accès des plus faciles, c’est une chance de se sentir aussi isolé, au fond d’un canyon une fois de plus encaissé et pourtant bien praticable. D’un côté, les parois plus inclinées, lisses et grises du Al Thalamiyyah contrastent avec les éperons peu raides jaunes et de l’autre, les parois verticales et complexes qui composent la Vulcanics Tower. Vu du bas, il semble peu probable de tracer des itinéraires en TD dans ces murs, qui alternent dalles, surplombs et dièdres complexes. Topo sous les yeux, on se demande comment cela peut passer.. mais n’oublions pas l’intelligence des ouvreurs, capables de trouver des cheminements dans les faces les plus improbables (allez donc voir d’en face certaines lignes du Nassrani…), le rocher souvent très sculpté en surface offrant des passages certes exposés en dalle mais d’un niveau raisonnable, des cheminées profondes invisibles du bas et des cotations très serrées. L’ensemble de ces paramètres font souvent de ces itinéraires de véritables perles, dans lesquels l’absence totale d’équipement en place ne nuit pas à la qualité de l’escalade, au contraire. Il faut toujours se concentrer, même dans le facile car les passages sont dangereux, l’itinéraire subtil, et l’on a trop vite fait de se retrouver dans une situation délicate. En ajoutant à cela une descente complexe, on pourra qualifier « south cracks » de belle aventure, nettement plus sérieuse à mon avis que la classique de référence « Hiker’s Road ».

Première longueur

Le nom du sommet provient d’une très fine couche de basalte, finalement assez courante dans le massif lorsque l’on ne trouve pas les fameux dômes arrondis qui caractérisent les points culminants. En parcourant cette voie, nous avons l’impression de suivre un cours de géologie. Certains passages dans le bas sont recouverts d’un dépôt de boue (mudstone), désagréable et dangereux à grimper, ce qui rajoute un peu de piment à la voie. On y trouve aussi des passages sableux typiques du grès tendre, mais aussi (et surtout) ce rocher noir, formé de petites écailles offrant des prises multiples et des passages en dalle, mais bloquant systématiquement partout la corde.

L’ensemble de ces facteurs fait que cette très belle voie ne plaira sans doute pas aux purs grimpeurs, mais ravira les alpinistes. Pensez à garder des réserves, car la course ne s’arrête pas au sommet, il faudra encore se concentrer pour la descente!

Sous le headwall, on devine le passage cléen dalle en traversée sous le surplomb

Topo de la voie « South Cracks »

Accès :
Remonter le Wadi s’Bach. La Vulcanics Tower est le premier sommet en rive gauche partant immédiatement du wadi. Repérer en face sud un couloir vertical marqué de chaque côté par deux lignes de fissures cheminées évidentes. Monter sur une petite vire à droite en leur direction. À l’aplomb de la grande fissure de gauche, prendre le petit dièdre à droite.

Itinéraire :
Je ne vous présente pas ici de topo détaillé longueur par longueur mais plutôt un schéma personnalisé reprenant celui de l’ouvreur, car on grimpe ce style d’itinéraire avec un esprit de découverte, et le chercher fait parti du plaisir et du jeu. Une fois sur place, il est plus facile à suivre que l’on pourrait imaginer en regardant de loin la face.

Descente :
Au sommet, longer la crête vers l’ouest pour descendre dans le canyon au nord redescendant vers l’ouest. Contourner un énorme bloc coincé par la droite puis par une vire revenir en dessous celui ci. Se diriger direction nord par des vires à l’aplomb d’une tour que l’on rejoint en scramble ou en un court rappel.

On redescend de cette tour en deux rappels (15-20 mètres puis 40). Descendre ensuite à pied le couloir jusqu’à retrouver le wadi s’Bach.

La longueur clé, une fissure sableuse pas si évidente puis un long run out en dalle

1iere ascension : Wolfgang Haupolter et Albert Precht en mars 1988
Difficulté : TDinf sévère, V- UIAA qui vaut bien des 5+ d’autres voies de Wadi Rum que nous avons faites; engagement III+/IV; mètres pour 12/13 longueurs
Matériel : friends du 0.3 au 4 en doublant les tailles moyennes, câblés, sangles, marteau pitons et cordelette au cas où

Accueil > Topos d’escalade > Jordanie – Wadi Rum > South Cracks – Vulcanics Tower

Publicités