vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Hiker’s Road – Jebel Nassrani

Dominant le village de Rum, le Nassrani nord (la montagne des chrétiens) est une montagne impressionnante, ayant la forme d’une large tour haute de 500 mètres aux versants raides, parfois déversants, qui ne possède aucun côté réellement accessible. Ce n’est pas un hasard s’il s’agit de l’un des rares sommets du massif que les bédouins n’ont pas réussi à gravir avant l’arrivée des Européens. En Jordanie, les sommets sont complexes, les itinéraires évidents plutôt rares et les voies souvent difficiles à suivre. Certes, des grimpeurs y auraient déjà trouvé des crottes d’ibex (le bouquetin local) au sommet, ce qui signifierait qu’un chemin plutôt facile resterait à trouver, mais il pourrait bien s’agir d’une farce de grimpeurs. Il aura fallu attendre l’arrivée des boulimiques frères Remy (ces derniers, invités à grimper 30 jours au Wadi Rum, ont ouvert 30 voies dans le massif…) pour voir son point culminant enfin foulé le 21 avril 1986 par la voie « l’autre dimension », (notons qu’ils feront la première du Nassrani sud à peine deux semaines plus tard par la voie « merci Allah »).

Ouverte en 1990 par le mythique Albert Precht, accompagné de son fidèle partenaire Wolfgang Haupolter, Hiker’s Road fait office de voie normale de ce sommet emblématique. Plus abordable que les autres voies des deux Autrichiens, elle offre un bel aperçu du style d’ouverture résolument nouveau de ces derniers : de grands murs impressionnants, une interdiction totale du spit, un rythme exceptionnellement léger et rapide, des cheminements particulièrement astucieux, des traversées aventureuses et des passages parfois exposés dans des murs qu’il fallait oser tenter… certains de ses itinéraires restent, 20 ans après, des références qui font parfois trembler les meilleurs, avec des cotations allant jusqu’au 7b (the incredible possibility)… Precht, malheureusement disparu en 2015ans un accident de rappel, aura également beaucoup ouvert notamment en Corse, en crête et participé à des expéditions himalayennes avec le célèbre Renold Messner. Suivre ses traces est, pour de nombreux grimpeurs, un pèlerinage.

Hiker’s Road est désormais l’une des voies les plus classiques du massif, à juste titre. Longue, belle et intéressante, elle a tout de même acquis une petite réputation malgré un niveau dans l’ensemble très abordable. Il s’agit davantage d’une course d’alpinisme (que l’on pourra, certes, faire presque entièrement en basquettes) que d’une grande voie. L’itinéraire est très intelligent et complexe, sans pour autant être difficile à suivre, les vires et passages paumatoires étant désormais bien cairnés. Dans ce genre de terrain, certains iront très vite et ne mettront pas 3h alors que d’autres bivouaqueront sans jamais voir le sommet. Il s’agit d’une petite aventure, dans laquelle le village de Rum pourtant proche, saura vite être oublié, et comportant des passages d’escalade magnifiques !

Le topo de Hiker’s Road

Itinéraire : Viser depuis le village la base de la face ouest du Nassrani nord, que l’on atteint par un large couloir (ne pas chercher à couper et à en prendre un trop à droite, scramble). On longe la paroi main droite, en passant sous une arche, un triangle caractéristique à l’escalade abordable visible de loin puis en contournant une tour penchée. Derrière cette tour se trouve l’attaque (cairn).

L’itinéraire remonte ensuite un beau dièdre (5a) puis une zone de gradins faciles jusqu’à presque buter sur un mur lisse. On longe alors une vire vers la droite (un pas de 5b en traversée suite à l’écoulement d’une vire, spit inutile…) que l’on poursuit jusqu’au pied d’un grand dièdre. Le remonter (5c, 45 mètres) pour arriver dans une vaste zone de gradins quelques mètres au dessus. Les remonter en tirant très à gauche, cairns). On arrive sous un grand dièdre/rampe (4c en fissure) à gravir en plusieurs longueurs jusqu’à arriver à un nouveau vaste replat. Repérer une sangle dans un mur à taffonis sous un surplomb, la rejoindre puis traverser à gauche sous les surplombs jusqu’à atteindre un dièdre (5c exposé). Si possible éviter d’y faire relais (tirage). On grimpe ce beau dièdre (5c très court) pour trouver un relais en sortie. Ce dièdre se prolonge en grande cheminée/rampe jusqu’au sommet de la voie (4c). A la sortie, bien repérer à gauche en regardant la paroi au même niveau le premier ancrage de rappel!

On rejoint aisément le sommet en 10 minutes.

Descente : voir schéma, éviter de fractionner le premier (lunule pourtant équipée), puis ne pas en sauter!

Attention, la corde peut se coincer absolument partout (petites écailles, chips, fissures, etc…) et se couper à de nombreux endroits…

1iere ascension : Albert Precht, Wolfgang Haupolter en 1990
Difficulté : D+ par les ouvreurs, remonté à TD par les repetiteurs. 5c exposé (côté V- UIAA par les ouvreurs soit 5a… et remonté à 6a régulièrement); III; 500 mètres.
Horaire : Nous avons mis moins de 3h mais en compter plus si on ne grimpe pas régulièrement en corde tendue. En tirant toutes les longueurs et en de perdant on pourrait en passer 6/8. Compter 2h30 à la descente si tout va très bien ce qui est rare.

Matériel : friends du 0.2 au 4 en doublant les tailles moyennes, nombreuses sangles et ficellous, câblés.

Accueil > Topos d’escalade > Jordanie – Wadi Rum > Hiker’s road, Nassrani Nord

Publicités