vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Le Combat des Chefs et le Cafard Né Homme

combat des chefsBien que toujours aussi belles, les petites grandes voies classiques des Deux Aiguilles ont parfois tendance à se ressembler. C’est pourquoi ici je vous présente deux voisines en une. Les deux sont à faire absolument pour les amateurs du style ! Ces deux voisines ont un autre point commun, il s’agit de deux voies Gorgeon, ce qui n’est cependant pas rare : les deux frères, Daniel et Bernard, ont été très actifs notamment en PACA, Bernard, l’ouvreur de ces deux voies de part ses ouvertures osées et difficiles, en concurrence amicale avec celles de Guyomar, et Daniel, ancien directeur du CD FFME 13, à l’investissement énorme et aux probables milliers de voies dans la région.

Ces deux voies affrontent des boucliers de dalles pouvant paraitre débonnaires de loin, mais qui restent techniques et proposant une escalade engagée semblant rendre la paroi plus raide qu’elle ne l’est réellement. Ces deux parcours se décomposent parfaitement en trois parties, qui forment trois longueurs : un premier « mur » mène à un bombé déversant, puis une grande dalle lisse nous pose enfin au pied d’un ressaut parcouru de magnifiques cannelures superficielles. Seul le bas est patiné, le haut reste assez neuf, sauf évidemment les points, espacés et parfois rouillés…

escalade dalle deux aiguilles

La dalle lisse de seconde longueur

« Le Combat des Chefs » ne possède pas de première longueur, mais une « nouvelle voie », « la vieille moulle », a fait peau neuve il y a quelques années, et propose un 6a magnifique pour atteindre la première longueur de la voie, soit la seconde. Je vous propose ci-dessous une petite description de ces deux itinéraires :

Le combat des chefs (probablement en hommage à la BD de Gosciny, sûrement un des meilleurs Asterix) :

L1 : 6a; Départ recommandé par « la vieille moulle ». Difficile au début puis engagé. Tout en haut de cette longueur, traverser légèrement à gauche pour trouver un relais assez confortable et éviter celui suspendu.

L2 : 5c+; Deuxième ligne en partant de la droite (donc au-dessus le relais pré-cité). Raide et bien prisu au début, puis cela se couche pour offrir un rocher de plus en plus lisse. Petit crux sous le relais au milieu de la dalle que l’on évite pour faire relais au pied du dernier mur, en haut d’un petit promontoire, séparé des jardins de gauche et de droite.

L3 : 5c; Fissure oblique en ascendance à gauche, courte mais très belle.

Dans toute la voie les points sont particulièrement bien placés.

Descente en trois rappels.

IMG_20221211_135504

Laurent sous la dernière longueur. Le Combat part dans l’écaille et Cafard dans le mur à trous à sa droite

Cafard né homme :

L1 : 5b; Un peu de patine que l’on oubliera vite !

L2 : 6a; Prendre la voie de droite. Départ raide à bonnes prises, puis de moins en moins raide et de plus en plus lisse… Crux mental sur les pieds, assez loin du point dans une zone potentiellement humide…

L3 : 5c+; Seconde voie en partant de droite. Joli mur trop court mais assez prisu avec de belles cannelures trop peu marquées !

Descente en rappels dans la voie.

Ouvertures :

Le combat des chefs : R. Aubert, D. Gorgeon, Ph. Légier, G. Ory, C. Peterhansel en 1988

Cafard né homme : D. Gerard, B. Gorgeon en 1975

Difficulté : TD-, 6a, 90 mètres. 6a obligatoire pour « Cafard », plus engagée (et plus ancienne, logique), 5c obligatoire pour le « Combat »

Matériel : Grande voie équipée

Accueil > Topos d’escalade > France > Sainte Victoire > Les deux Aiguilles > Le Combat des Chefs et Cafard Né Homme