vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

La commande

Le massif Sainte Victoire mérite définitivement le qualificatif de « montagne ». Se dressant au cœur de la Provence aixoise, son ampleur est non négligeable.D’un point de vue escalade, ses itinéraires constituent des objectifs de choix pour les grimpeurs rêvant de sommets alpins. Cependant, aucun itinéraire ne parcourt de manière continue cette face de plus de 400 mètres. Cela est autant un avantage qu’un inconvénient, car c’est l’occasion de parcourir sans engagement de longs itinéraires, permettant des combinaisons intéressantes, mais des itinéraires de grande ampleurs auraient été bienvenus.

Ce manque d’engagement, imposé par des échappatoires évidents, est également une chance, et le cadre ainsi que la qualité du rocher dans la plupart des itinéraires compensent largement ce défaut. Dans la voie de la Commande, les vires cassent effectivement une partie de l’ambiance mais les divers ressauts sont magnifiques et offrent une très belle escalade en dalle. Les difficultés ne sont pas si évidentes, et un minimum d’efficacité est indispensable pour sortir la voie sereinement. Une fois de plus, un bel entrainement en vue de réalisations alpines, ou une belle ligne pour profiter!

La voie, contrairement à ce qu’imposent les conventions locales, est entièrement équipée. Objectivement, elle ne pouvait exister qu’ainsi, et elle ne nuit en aucun cas à d’autres itinéraires plus anciens. Il s’agit d’un exemple de respect et de cohabitation réussi, et qui n’a heureusement pas déclenché un effet « boule de neige » qui aurait pu entrainer des dérives que l’on croise pourtant dans quasiment tous les massifs. Aux équipeurs, merci!

La voie part du secteur des dalles grises, que l’on rejoint depuis le refuge Cézanne, par le chemin tirant vers l’est. Il s’agit de la voie la plus à gauche.

L1 : 5b, 30 mètres; Mur de conglomérat, relais sur une mini vire.

L2 : 6a+, 30 mètres (dur, dur!); Superbe longueur en ascendance à gauche, une section dure à placement, sur galets de conglomérat.

L3 : 6a, 30 mètres; Dièdre en conglomérat.

L4 : 5c, 45 mètres; Fin du mur de conglomérat, on arrive à une large vire.

Transition : suivre le cairns, et tirer à gauche au pied du second ressaut pour trouver la cinquième longueur (une plaquette) peu évidente à repérer.

L5 : 4+, 10 mètres puis marche, indécotable… (5c?); Court mur, puis relais sur un point.

L6 : 6a+, 40 mètres; Suivre le chemin à travers la végétation (intéressant de faire un nouveau relais, ou de faire le précédent ici), puis gravir un beau mur au départ teigneux et subtile.

L7 : 6a, 15 mètres; Départ physique, longueur courte. Relais encore sur un point…

Marche jusqu’au prochain ressaut, le « Jardin des Moines ». Le relais au pied de celui-ci a été ôté par quelqu’un apparemment peu soucieux de la sécurité des grimpeurs (bravo!).

L8 : 4+, 5 mètres; Esquivable ou combinable avec la neuvième longueur, assez mal définie et souvent ignorée.

L9 : 6b, 40 mètres; Superbe dalle avec un pas difficile en haut, adhérence, inversée et allonge!

L10 : 6a, 45 mètres; Dalle raide, toujours superbe!! On sort de la falaise du Jardin des Moines.

On longe un « crête » pour sortir du mur, puis on tire à droite en direction de la brèche du Prieuré, la longueur suivante se repère grâce aux plaquettes dans une belle dalle grise, à gauche d’un trou caractéristique.

L11 : 5c, 30 mètres; Belle dalle très « Sainte Victoire sur les pieds » puis mur raide prisu.

L12 : 5c, 30 mètres; Très beau mur prisu, un poil engagé.

L13 : 6a, 35 mètres (dur pour la cotation); Traversée très fine à droite, puis ascendance vers un surplomb que l’on contourne par la gauche grâce à une série de bacs, pour enfin quitter ce très beau mur par un dernier mouvement très fin!

Descente à pied, par le tracé jaune ou rouge.

Remarque : L’équipement des relais au niveau des vires est variable, car régulièrement des grimpeurs viennent remettre les plaquettes volées « pour la bonne cause » (mais mettant en danger les répétiteurs qui ne sont pour rien dans ces conflits…), qui ne restent malheureusement que peu de temps en place (sincèrement, si cette voie dérange certains, deséquiper les relais n’est pas la solution pour harmoniser les pratiques dans notre beau massif…). Méfiance, donc!

1ière ascension :

Difficulté : TD; 6b en dalle, 6a obligatoire; 400 mètres

Matériel : Classique grande voie

Accueil > Topos d’escalade > France > Sainte Victoire > Falaise du Prieuré, Croix de Provence et contreforts > La Commande