vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Dièdre du Puits

Le Dièdre du Puits est l’une des lignes majeures de la Sainte Victoire. Visible de très loin, parfaitement régulier, débouchant aux crêtes et très raide, il attire l’œil. Non équipé, son escalade est assez sérieuse, car l’escalade est souvent physique et il faut être efficace dans la pose de protections pour ne pas se cramer. Cependant, à part la sortie directe, l’escalade se protège bien, et une grimpe détendue en écarts permettra de grimper plus sereinement les passages clés. Car malgré des cotations modestes, ce n’est jamais si facile, et le Dièdre du Puits fait partie de ces belles voies « test », qui permettent de se juger avant d’en envisager de plus dures ou plus longues. Car malheureusement, la longueur est bien la seule chose qui manque à cette ligne…

La ligne - parfaite!

La ligne – parfaite!

Mais c’est également cela, l’escalade sur le massif Sainte Victoire : des lignes certes courtes, mais permettant des enchaînements originaux, caractéristiques et typiques du coin. On peut donc envisager une voie à la grotte de l’Os et du Perroquet Vert ou aux dalles grises, puis au jardin aux Moines pour sortir dans cette superbe ligne, qui conclura de manière parfaite l’aventure.

L’approche à pied à ce secteur, par le tracé jaune, est long et pénible. Définitivement, la meilleure approche semble être de grimper depuis tout en bas!

Vue du second relais. Ambiance!

Vue du second relais. Ambiance!

Deux variantes existent pour la première longueur :

Troisième longueur, sortie directe

Troisième longueur, sortie directe

L1 : 5c, 30 mètres; Départ à l’aplomb du dièdre au point le plus bas, option conseillée. Départ sublime dans un rocher à trous, puis dièdre soutenu. 10 mètres au dessus la jonction avec la rampe de droite, on trouve plusieurs pitons, pour y faire un relais à renforcer.

L1′ : 5c; Départ par la rampe à droite, le passage clé reste le même.

L2 : 5c; Poursuivre ce dièdre (physique, fissure large), relais à compléter (pitons) au niveau de l’intersection avec la fissure partant à gauche. Parfois mouillé.

L3 : 5c; Droit au dessus le relais toujours, dièdre technique et peu protégé (piton très à droite…) puis bonnes protections sur arbres, et fin engagée superbe, raide. On peut éviter cette section par la branche de gauche, avant le dernier arbuste.

L3′ : 5b; Du relais, suivre la fissure de gauche.

L3 » : 6a+; Juste avant la section finale raide de L3, partir à droite dans une superbe traversée, qui résurge souvent.

Arrivée au sommet!!

Départ de la troisième longueur

Départ de la troisième longueur

1ière ascension : H. Gentil, R. Rasquin en 1954 (ces dates font toujours réfléchir…)

Difficulté : TD, escalade soutenue, 5c/6a, 90 mètres

Matériel : Friends 0.5 au 3, câblés, sangles, matériel classique grande voie

Accueil > Topos d’escalade > France > Sainte Victoire > Prieuré, Croix de Provence et Contreforts > Dièdre du Puits

Publicités