vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Les extraterrestres

Paysage de la terrasse médiane

Bien visible depuis le premier belvédère de la Route des Crêtes, un superbe pilier bicolore s’élève de la terrasse médiane jusqu’au sommet de l’Escalès. Raides, ces falaises sont moins fréquentées que leurs voisines du Jardin des Écureuils, plus abordable pour le grimpeur. Sur ce fameux pilier fut tracé “l’Éperon Sublime”, une des voies historiques du Verdon, par Guy Héran (qui ne signa pas là son unique ouverture difficile dans les gorges) et Michel Charles, toujours grimpeur aujourd’hui (une pensée pour toi, nous devons toujours aller grimper ensemble!). “L’Éperon Sublime” est rapidement devenu une classique difficile, avec son histoire, son double tracé aux deux tiers et le mystère du passage de Droyer par de minuscules gouttes d’eau. Aujourd’hui, l’itinéraire est quelques peu patiné, et une autre voie, plus difficile et directe, a été ouverte par les frères Remy sur ce même pilier, quelques mètres à gauche : il s’agit de “Les Extraterrestres”.

Cette dernière pourrait être considérée comme une drôle de variante car elle commence par la voie “mange poutre” (variante de « l’eperon sublime » reprise par « l’ecole des fans ») et emprunte une partie de “l’Éperon Sublime”, au niveau de son passage clé. Cependant, sur le terrain, la voie est bien individualisée et très logique : on remonte la ligne de fissure du côté gauche de l’éperon, pour une escalade variée et, pour celui qui aimera la

Sortie du premier 7a

grimpe à l’ancienne, magnifique. Seuls les quelques mètres usés en commun avec sa voisine historique gâchent l’enchainement, mais cette voie certes plus difficile et nettement moins fréquentée mérite au moins autant un parcours !

Approche : En rappels dans “Douce Sublimation” (pensez à admirer Jean Claude Droyer!). La voie se situe un peu en amont, sur le pilier, le nom est marqué au pied.

L1 : 6a+; Petit mur le long du pilier, puis traversée à droite sous le toit pour remonter une fissure large.

L2 : 6a; Suite de la fissure le long du pilier, surprenant et superbe.

L3 : 6a+; Fin de la fissure, puis jolie traversée à droite, relais dans une petite niche.

L4 : 6c+; Mur raide avec un départ bloc au dessus à droite du relais puis fissure plus facile.

L5 : 7a; Dièdre technique à gauche du relais avec un dernier mouvement qui coûte, puis traverser à gauche vers le cade (relais – on emprunte la fin de la

Dans le haut de la voie

traversée clé de “Éperon Sublime”, relais commun – possibilité de passer droit et éviter ce relais, ce qui fait une très longue longueur…).

L6 : 7a; Traversée à droite pour rejoindre la fissure usée, puis fissure tout droit. Sous un toit évident la voie repart à droite (tout droit “Éperon…”), avec un pas dur sous le relais.

L7 : 6a+; Un pas difficile en dalle au dessus du relais, puis escalade agréable en cheminée jusqu’au plateau.

Retour : à pied, plutôt évident !

1ière ascension : Claude et Yves Remy en 1986 puis réequipé en 1999. La voie garde le caractère « Remy » ! Départ ouvert par Broche, Gorgeon, Noasley et Keller, baptisée « mange poutre » (1979).

Difficulté : ED-; 7a, 6b+ obligatoire; 160 mètres.

Matériel : Grande voie équipée, quelques friends peuvent être très utiles selon l’aisance en fissure dans les quatre premières longueurs.

Accueil > Topos d’escalade > France > Verdon > L’Escalès > Les Extraterrestres

Publicités