vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

La Pâte Demande

Définitivement incontournable, le Verdon est l’un des grands lieux de l’escalade sportive en France. Bien que traditionnellement aventureuse, l’escalade s’y est démocratisée et c’est avec intelligence que les styles cohabitent. Le rocher y est très souvent excellent, dans divers styles: fissures larges, gris compact, jaune déversant, ou encore colonnettes. Dans la pâte demande, le cailloux est toujours excellent et est différent dans chaque longueur.

La pâte demande est l’une des dernières voies ouvertes dans les gorges, qui remonte de bas en haut l’impressionnant mur de l’Escalès, dans un niveau relativement raisonnable (vous vous en rendrez compte en contemplant des relais la voisine, « El Topo »!). Avec un rocher tout neuf et un équipement très sécurisé, cette voie est l’une des plus belles que j’ai eu la chance de faire dans les gorges!

La paroi de l'Escalès, vue du pied de la voie

La paroi de l’Escalès, vue du pied de la voie

Grâce à une nouvelle ligne de rappels encore peu connue, « le jardin secret », on arrive quelques mètres à gauche seulement du départ de la voie. Celui ci est évident à trouver. Il s’agit d’un départ commun avec « El Topo » sur les deux premières plaquettes, puis « la pâte demande » bifurque immédiatement à droite.

la première longueur, bien qu’intéressante, est sans doute la moins belle de la voie. Un pas de bloc rude au début, puis on déroule en traversée à droite avec quelques mouvements d’équilibre. Petit 6c.

Déjà plus esthétique, la seconde longueur commence à nouveau par un pas de bloc, pour ensuite traversée une très jolie dalle grise et remonter un petit dièdre. 6c.

Plus soutenue, la troisième longueur est également cotée 6c, mais elle est nettement plus soutenue et est plus obligatoire. Une jolie section à bonnes prises au début puis une traversée physique conduit à une très belle traversée en dalle suspendue dominée par un toit. Une fin plus aisée conduit à un relais trois étoiles!

La Pâte Demande, quatrième longueur - Un mur déversant majeur!

La Pâte Demande, quatrième longueur – Un mur déversant majeur!

D’aspect médiocre vue du relais, la quatrième longueur (6c toujours!) remonte un grand mur déversant pourvu de nombreux trous excellent. En réalité, un régal!! Assurément, nous pouvons remercier les ouvreurs pour le boulot de nettoyage, qui n’a pas du être simple! Passé ce grand mur, une courte traversée à droite nous amène dans la célèbre fissure de la Demande, voie historique. Le rocher est tout à coup très usé et l’espacement entre les points est différent!

Toujours dans la Demande, la cinquième longueur est la plus simple de la voie (5c). Dans du rocher toujours patiné, l’escalade n’en est pas moins agréable. On quitte la fissure lorsque celle ci se couche pour retrouver notre voie, qui part à droite dans ce beau pilier aérien.

La Pâte Demande - Sixième longueur, un 6a+ au départ complexe

La Pâte Demande – Sixième longueur, un 6a+ au départ complexe

La sixième longueur est à nouveau très belle, toute en dalle grise typique Verdon. Un pas dur au début, puis le mur se raidit en même temps que s’améliorent les prises. Bon 6a+ (++).

Un pas dur pour quitter le relais, puis la septième longueur continue sur ce pilier gris à droite de la demande. Toujours du super rocher gris à trous souvent très francs. Un vrai bonheur à grimper! 6c.

Pâte Demande - Vue du relais. On devine la ligne de El Topo!

Pâte Demande – Vue du relais. On devine la ligne de El Topo!

Huitième longueur déjà, en 6b+, et à nouveau mur raide, gris à trous. Toujours aussi beau. Certes cela fait très mal au pied, mais dans ce style j’en redemanderai toujours!!

Pâte Demande, vue du neuvième relais.

Pâte Demande, vue du neuvième relais.

Neuvième longueur, enfin le crux! Départ très raide et très bloc sur des verticales, puis cela continue en traversée ascendante à gauche pour finir dans un très beau dièdre. Le passage clé se négocie en tire clou, en cas de fatigue causée par les huit premières longueurs! 7a+.

Pâte Demande - La dixième longueur, en 7a

Pâte Demande – La dixième longueur, en 7a

Dixième longueur, second crux et beaucoup plus élégant! Départ en dièdre où l’on progresse grâce à des placements subtiles, puis traversée à gauche au niveau d’une grosse inversée, et l’on remonte enfin une fissure plus commode en rocher typiquement local.

Dans le haut de la voie, vue sur les couennes voisines

Dans le haut de la voie, vue sur les couennes voisines. On devine le « massacre à la tronçonneuse », voie majeure et abordable

Onzième longueur, un 6a+ pas prêt d’être décoté! Départ dur en dalle, puis la suite réconcilie largement. A nouveau du très beau rocher gris!

Douzième longueur, la dernière, une des plus belles… Il s’agit d’une vieille longueur qui n’a jamais du être très fréquentée et qui est désormais solidement réequipée. Du rocher et des prises comme il ne doit en exister qu’au Verdon… Je l’ai trouvée plus simple que la précédente. 6b.

Le calcaire gris/bleu compact du Verdon, mon préféré...

Le calcaire gris/bleu compact du Verdon, mon préféré…

Equipement: Benoit Martineau et Olivier Dutel en 2014. Du très bon boulot! Merci les gars, vivement la prochaine!

Difficulté: ED; 7a+ max, 6c obligatoire; 300 mètres.

Matériel: Grande voie. 15 dégaines!

Accueil>Topos d’escalade > France >Verdon > L’Escalès > La pâte Demande

Publicités