vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

La Saphir

Dominant la « perle des Calanques », on se doute bien qu’avec le nom d’un caillou précieux nous avons ici affaire à une très belle voie ! En effet, la Saphir est une très grande classique du massif, très appréciée quelque soit le niveau du grimpeur. Nous partons ici directement de la belle plage, malheureusement transformée selon la période en déchetterie par les touristes, hérésie cautionnée par les grimpeurs qui ne se penchent pas non plus pour ramasser un déchet (évitez donc à tous prix la saison touristique pour y passer !), pour grimper une arête évidente dominant la mer. Le niveau de la voie ne dépassant pas le 4c, il s’agit d’un très bel itinéraire pour découvrir les grandes voies, l’équipement étant par ailleurs rassurant. seule la patine, logique ici, gâche un peu la voie. Une tentative de sauvegarde du rocher, à base de ciment ou mortier, a bien été testée, mais rien n’a tenu et c’est donc dans la nature que se retrouvent ces matériaux.

Le secteur étant assez fréquenté et très équipé, on pourra combiner cette voie avec au préalable l’ascension de la petite aiguille d’En Vau, pour profiter de ce joli sommet en début d’arête (pour mémoire, une highline pouvait être mise en place en direction de la Saphir, mais, dans le Parc National des Calanques, cette pratique est devenue illégale alors que l’on encourage la surfréquentation et que l’on peut venir jouer avec des armes à feu). De plus, dans la partie haute l’on pourra bifurquer sur l’une des deux variantes de droite, notamment « la sortie des artistes », un cran au dessus.

Approche plutôt évidente depuis la plage.

L1 : 4c; Joli mur raide avec une courte cheminée finale.

L2 : 3c; 60 mètres faciles le long de l’arête horizontale, relais intermédiaire ou corde tendue pour limiter le tirage.

L3 : 4b; Court mur à bonnes prises.

L4 : 4c; Dans le prolongement, fissure assez raide.

L5 : 3c; Dièdre en ascendance à droite.

On sort au plateau en suivant une sente évidente à droite.

1ière ascension : J. Bouisson, P. Guérin, M. Samuel et F. Soleil en 1939

Difficulté : AD+; 4c; 100 mètres

Matériel : Grande voie équipée

rgsrgse