vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Cancéou – La Droye Moi La Toi

La paroi du Cancéou est sans aucun doute l’une des plus belles des Calanques. Assez haute (on atteint parfois les 150 mètres!), belle et variée, large, on y trouve de tous les types d’escalade, dans une ambiance falaise maritime (presque!) engagée. En effet, l’accès est assez compliqué, et la retraite pourrait être longue en cas de pépin. Une fois sur place, nous trouvons de beaux murs blancs, des cheminées en aragonite, de l’escalade dans les entrailles de la terre, des voies historiques, parfois abordables, parfois extrêmes, des voies historiques comme des voies oubliées (ou à oublier, ou qui n’auraient pas du l’être – long débat!). La voie « Droye Moi La Toi » est une voie intégralement en dalle, peut être la seule ainsi de la falaise.

Bruno dans la première longueur

La seconde longueur

Sur la partie ouest du Cancéou, nous trouvons ce fabuleux mur blanc, dominant le désormais célèbre aven abritant la voie « le lagon bleu ». Cette dernière est par ailleurs largement conseillée comme échauffement à notre voie du jour, cela ne fait pas perdre beaucoup de temps et permet de profiter de cette ambiance exceptionnelle. Dès le départ, le ton est donné : belles dalles blanches, murs raides, escalade à lecture difficile, et parfois physique. La « Droye Moi La Toi » est une voie plus difficile qu’elle n’en a l’air du bas ou sur le papier. De nombreuses sections demandent de ne pas trainer, et l’escalade doit se faire intelligemment, en placements, car les prises ne sont pas bien grosses.

On évolue ici sur un rocher blanc, superbe à grimper, technique mais malheureusement un peu croustillant, et parfois bien renforcé (les assureurs seront ravis de ne pas se prendre de pavés sur la tête!). Il ne s’agit peut être pas de la ligne la plus naturelle du coin, mais elle n’entrave pas ses proches voisines, dont certaines sont franchement attirantes. Depuis ces belles dalles, il est difficile de ne pas rêver grimper quelques mètres à droite, dans ces belles cheminées ou ces beaux dévers…

Heureux !

Approche : Soit en rappels depuis le sommet, soit par l’accès traditionnel : par le petit port de Morgiou, on doit rejoindre dans un premier temps le sommet du Cancéou, puis on suit les vires classiques rayant la face (voir l’accès de la voie du Levant), jusqu’à la courte longueur équipée en 4. Juste avant cette fissure, à l’ouest, se trouve l’aven du Cancéou, évident. Au dessus ce dernier, prendre la ligne de scellements au dessus à gauche.

L1 : 6c; Premier mur difficile à lire mais peu raide, puis section plus raide et physique, teigneuse. En fin de longueur tirer à gauche et ne pas rejoindre le relais chainé de rappel.

L2 : 6b+; A nouveaux deux très beaux murs raides en rocher blanc, avec des pas marqués.

L3 : 6a; Belle fissure en ascendance à droite.

Continuer en direction du ressaut final, dernière longueur à gauche de la grotte.

L4 : 6a+; Beau mur puis surplomb physique.

Retour : évident à pied.

De gauche à droite: Secteur arche perdue, falaise du Cancéou et cap Morgiou, vu depuis le bec de Sormiou

Ouverture : Marc Chevalier, Denis Mottin et George Robert en 1980

Difficulté : TD+; 6c, 6a+ obligatoire; 120 mètres

Matériel : grande voie équipée

Accueil > Topos d’escalade > France > Calanques > Cap Morgiou > Cancéou – La Droye Moi La Toi

Publicités