vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Installation d’une moulinette

installation moulinette

Vaché dans le point du bas, relié au point du haut par une dégaine.

Bienvenue sur le premier cours Vertical Pirate Escalade !

Vous avez déjà appris avec un expert à assurer et grimper en tête. Premiers pas vers l’autonomie et la falaise, j’espère que cela vous a donné envie de continuer ! L’étape suivante est donc l’installation d’une moulinette au relais, indispensable pour aller grimper sans encadrant. Je vous présente ici l’une des diverses façons de procéder, certains apprécieront cette méthode alors que d’autres préféreront parfois un procédé différent.

Matériel nécessaire :

  • une vache (longe – préférez d’avance une double pour les prochaines manipes)
  • un mousqueton à vis (remplaçable par un mousqueton simple, ou une dégaine, si besoin)
  • une dégaine ou sangle au cas où les points ne soient pas reliés et que l’on n’ait qu’une vache simple – cela n’est possible que si les points sont des scellements ou des points équipés de maillons rapides, car l’angle des plaquettes abime la corde
  • avoir toujours un maillon rapide sur soi
thumbnail_1640871032821

Vaché dans le maillon rapide (point du bas), noeud de sécurité au pontet et corde passée dans le maillon rapide.

Contexte :

  • vous arrivez en tête au relais (deux points espacés d’environ 30 centimètres)
  • vous souhaitez faire passer la corde dans le relais pour installer une moulinette sans y laisser de matériel

La première chose à effectuer est alors, comme bien souvent, de se sécuriser. Dès notre arrivée au relais, on se vache (on attache sa longe) soit sur le point du bas soit dans le maillon rapide relié aux deux points. Dans le cas de deux points non-reliés (où l’installation de la moulinette ne sera possible sans abandonner de matériel que s’il s’agit de points aux bords arrondis comme les scellements ou les maillons rapides montés sur plaquettes), il faut s’attacher aux deux points : soit avec une double vache (un brin par point) soit en s’attachant au point du bas puis en reliant les deux points à l’aide d’une dégaine ou d’une sangle.

Une fois que vous êtes bien attaché, on prend deux mètres de corde molle (soit une boucle atteignant nos pieds), puis on attache cette boucle avec un nœud de plein poing (double nœud classique, également appelé queue de vache) au pontet du baudrier, de préférence avec un mousqueton à vis, remplaçable par un mousqueton simple ou une dégaine en cas d’oubli.

On défait alors son nœud d’encordement, que l’on passe dans le maillon rapide ou anneau relié aux deux points (ou dans les deux points s’ils ne sont pas reliés mais arrondis – s’ils ne sont ni reliés ni arrondis il faudra abandonner un maillon rapide ou mousqueton et relier d’une manière ou d’une autre ces deux points)

Une fois la corde passée au bon endroit, on refait son nœud d’encordement, puis on libère la boucle de mou attachée au pontet. On demande alors à l’assureur de nous prendre sec, puis on se rapproche du relais pour constater que c’est bien l’assureur et non notre longe qui nous tient. S’il y a eu une erreur elle devrait alors être évidente lorsqu’il tire fort sur la corde.

Dernière vérification du nœud d’encordement puis l’on peut retirer sa longe pour descendre !

thumbnail_1640871032813

Deux points non-reliés : je m’attache aux deux, et je fais bien passer la corde dans les deux points, après l’avoir attaché au pontet du baudrier

Les erreurs à ne pas faire :

  • passer sa corde directement dans une plaquette, derrière la chaîne, sangle ou corde reliant les deux points ou dans les maillons intermédiaires d’une chaîne – on n’utilise alors que le maillon du bas ou l’anneau
  • installer des moulinettes dans des voies non prévues pour (premières longueurs de grandes voies)
  • descendre sur des points usés notamment par le frottement (prévoir de quoi remplacer)
  • retirer sa longe du relais avant d’avoir été pris sec et constaté que tout était bon, y compris le nœud.
Ce n’est pas plus compliqué, mais se tromper est particulièrement rapide et dangereux…

Bonne grimpe et à bientôt pour la manipe de réchappe puis de relais en grande voie, le rappel et enfin les secours de base !

Ces cours sont libres mais principalement destiné à mes élèves après avoir vu ensemble sur un vrai support ces divers points de sécurité. Ils ne peuvent pas compenser un véritable enseignement sur le terrain.

Accueil > Cours et manipes en ligne > Installation d’une moulinette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s