vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Tazka second dome

Il y a encore quelques années, on venait grimper à Tafraout sur les secteurs situés au nord, pour pouvoir profiter de voies montagnes et engagées sur une quartzite exceptionnelle. Le granit, qui compose pourtant le village même, a été relativement ignoré, sans doute à cause de son gros grain et de ses prises inexistantes ou fragiles. Certes, ce massif fut exploré assez tôt notamment par Tony Howard (que l’on retrouvera entre autres en Jordanie) pour son potentiel en bloc.

Depuis quelques années, le secteur s’est vite developpé. De nombreuses fissures courtes y ont été ouvertes (les secteurs étant diffus, le référencement n’a pas du être évident), mais également de jolies couennes équipées de tous niveaux. Les nombreux dômes ou sommets plus pointus ont également été largement visités, et des voies souvent très belles ont été tracées sur ces montagnes bien particulières, formant une ambiance unique de désert marocain. La variété de ces itinéraires font de ces petits oasis des sites à visiter absolument durant son périple grimpe à Tafraout.

Dans la grande dalle de « freeway »

Approche : traverser Tazka et se garer au pied du second dôme, à coté de ruches. On accède aisément à vue au pied des voies.

La paroi de « freeway »

Freeway est la voie d’escalade la plus facile menant à ce joli dôme. Une belle dalle arrondie, baignée de soleil, montre le chemin, et c’est une escalade plaisante qui mène au sommet, on ne peut plus dalleuse (voir couchée!) qui surprendra les non habitués au style. Ici, comme à l’Envers des Aiguilles, Bavella ou de nombreux autres spots du même style, on grimpe en friction, tout sur des pieds, tout dans la tête. Ne cherchez pas les prises, il n’y en a pas! Seul point négatif de cette voie, elle est croisée au premier relais par une autre inachevée partant sur la gauche et sans relais…

L1 : 4c; départ par la ligne la plus à gauche. Lorsque cela se couche, tirer à droite vers un relais équipé pour le rappel et ne pas continuer tout droit (impasse équipée sans relais…).

l2 : 4a; droit au dessus, superbe sur les pieds, relais sous un toit.

l3 : 4b; au dessus, contourner un mur raide par la gauche et finir par une dalle facile.

Plus sérieuse, Bees Attack est une voie de terrain d’aventure (ou de trad’, n’oublions pas que les Britanniques revendiquent le site!) très intéressante, remontant des fissures agréables, des murs raides et des dalles exposées. Sans être difficile, elle est un minimum sérieuse et permet de faire ses armes dans ce style tout en profitant d’une belle grimpe.

L1  : 5c; on démarre sous un gros bloc à sa gauche. Départ raide puis traversée à gauche, on remonte ensuite une fissure ramenant à droite pour faire une relais juste avant un couloir broussailleux.

L2 : 5b; on remonte le couloir à droite puis on franchit deux ressauts pour faire relais sur une vire à droite d’un arbre.

L3 : 5c; droit au dessus dans un mini pilier à gauche du grand dièdre, puis on franchit une dernière section très raide légèrement sur la gauche. Relais au sommet.

Première longueur de « bees attack »

Descentes : en rappel dans Freeay ou à pied par l’arete Nord.

Premieres ascensions : Steve Broadbent et Anna Pietrowski en octobre 2013 pour Freeway, Steve Broadbent et Anna Piotrowski en octobre 2013 pour Bees Attack

Difficultés : AD+, 4c, 120 mètres pour la première, D+, 5c, 120 mètres pour la seconde

Matériel : grandes voies équipées, plus un jeu de friends et câblés pour Bees Attack.

La vallée

Accueil > Topos d’escalade > Maroc > Tafraout > Tazka second Dôme