vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Lion’s face ridge

La Lion’s Face, ou la face du lion, est une paroi emblématique de Tafraout. Visible de loin dans la vallée et même du village, il faut souvent attendre au moins la fin de matinée pour pouvoir admirer le fameux visage, le temps que le soleil tourne et que se forment par l’ombre les yeux et le nez de notre félin de pierre. Comme dans de nombreux massifs, une paroi domine le paysage, même si ce n’est pas toujours la plus haute. Ici, c’est bien ce mur qui occupe un paysage pourtant varié, composé de parois en tous genres. Il s’agit donc d’un objectif des plus intéressants pour le grimpeur de l’Anti-Atlas.

La face, vue du parking. Il va falloir remonter de longs canyons avant d’enfin pouvoir grimper !

Bien qu’attirante et en apparence proche de la vallée, la face de lion est au contraire reculée, perdue au fond d’un ravin encaissé. Il faudra marcher deux heures pour l’atteindre, mais cela en vaut le coup. La paroi est belle, finalement peu raide mais sans zones de gradins, contrairement à ce que l’on pourrait trouver dans d’autres secteurs. Le rocher y est très bon, et la sensation de solitude marquée : on s’y sent au bout du monde, dans un petit coin de paradis marocain. La descente également, bien que longue, mérite le déplacement. On pourra la plupart du temps s’y baigner !

Plusieurs voies ont été tracées sur ce sommet, entre le 4 et le 6a. Sauf une située à l’extrême droite, elles font toutes entre 300 et 400 mètres, et ne comportent bien évidemment aucun équipement en place, pas même les relais (éthique britannique oblige), ni de trace de passage. L’engagement y est donc marqué, et un soucis y serait rapidement problématique.

La voie « Lion’s Ridge » remonte l’arête ouest, et n’est pas très soutenue, bien que son niveau annoncé soit semblable aux voisines de droite. Un départ plus raide laisse place à un cheminement très intéressant le long de l’arête, qui offre de beaux passages malgré un manque d’ambiance parfois. Il existe une variante de trois longueurs plus à droite sur le pilier voisin (Are You There Yet), plus facile permettant de rejoindre le sommet dans un niveau maximum en 4. Une tentative de voie équipée dans la face est également à noter car celle-ci fit scandale. Également, une voie n’apparaissant que sur le site ukclimbing.com nommée Lowenschwanz (HS 4a) est à mentionner (qui pourrait être sur un secteur satellite).

Voyez vous le lion?

Sur l’arête, sous l’œil attentif du Lion

Volontairement livrée sans information, la voie ne sera pas non plus décrite ici avec beaucoup de détails.

Approche : de Asagour se garer au parking en haut à droite du village, en direction des gorges. Remonter la gorge la plus à l’ouest jusqu’au pied de la face. Ça peut grimper, corde utile.

La voie : on remonte l’arête au plus logique !

Descente : descendre du sommet direction nord est puis viser le cours du torrent parfois à sec à l’est. On trouve rive gauche un sentier de retour.

1iere ascension : Lee Brown, Claude Davis, Derek Walker et Pete Turnbull en 1997

Difficulté : D; 5b; IV; 400 mètres

Matériel : jeu de friends du 0.3 au 4 en doublant les tailles moyennes, câblés, sangles, matériel grande voie équipée

Accueil > Topos d’escalade > Maroc > Tafraout > Lion’s face ridge

Publicités