vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Glandasse – Pilier Leprince Ringuet

Le pilier Leprince Ringuet est l’une des lignes majeures du Vercors. Situé sur l’une de ses parois les plus impressionnantes, le pilier est très raide, lisse et sans vire. Depuis la vallée, on doute fort qu’un itinéraire ouvert en style propre puisse forcer cette superbe muraille.

L’escalade est souvent très belle, d’abord en dièdres et cheminées, avec ensuite des passages en dalle aérien. L’équipement incomplet et vieillissant, la longueur de l’itinéraire et le retour paumatoire en font un itinéraire d’ampleur à ne pas sous-estimer, incontournable dans ce niveau de difficulté.

Tracé du pilier Leprince Ringuet

Tracé du pilier Leprince Ringuet

L’approche

De la vallée, la paroi est loin. On se gare à l’Abbaye de Valcroissant, puis on emprunte le sentier du tour de Glandasse, et ce en direction du col de Menil. Prendre alors la branche de droite de la trifurcation, qui va en direction de la paroi (le topo du Diois est assez imprécis). La fin se fait plutôt bien à vue, en suivant les sentes et en contournant (par la gauche) des barres rocheuses. On arrive alors au pied de la paroi, que l’on longe vers la droite. On croise les goujons de « Cosa Nostra » puis au sol la plaque commémorative symbolisant le départ. Celui-ci est situé quelques mètres à droite, dans des gradins raides et pourris.

Glandasse Leprince Ringuet

La falaise de Glandasse

La voie

pilier Leprince Ringuet vue du pied

pilier Leprince Ringuet vue du pied

L1 : 4c. En oblique vers la gauche, remonter ces gradins puis poursuivre cette traversée jusqu’à un ou deux pitons (rocher délicat et peu protégeable). Remonter alors jusqu’à un premier relais, puis un second.

L2 : 5b. En ascendance vers la gauche, on arrive à une zone de gradins menant à une longue cheminée caractéristique. Entamer son ascension, jusqu’à arriver à un relais

L3 : 6a ; Même si la suite de la cheminée est humide, il est fort déconseillé de l’éviter par la gauche : fissures raides, engagées et difficiles. Quoi qu’il en soit, remonter cette cheminée, et poursuivre par une rampe à gauche jusqu’à deux pitons, et viser ensuite un arbre à droite, où l’on construit le relais.

L4 : 6a+ ; La fissure dièdre au-dessus le relais est évidente et très belle, pourvue d’un pas plus dur au milieu. L’ambiance commence à décoller !

L5 : 6c, ou A0 et 5c ; D’abord par un mur raide et gris puis par un bombé jaune équipé de vieux pitons, l’itinéraire zig zag selon les fissures pour arriver à un petit nid d’aigle. Très jolie et pas si simple en libre. Prendre beaucoup de dégaines, ou faire le relais intermédiaire au milieu (début des difficultés).
L6 : 6a+ ; Superbe fissure peu ou pas équipée, dans du rocher gris très classe. Un des plus beaux passages de la voie ! Une grande traversée à droite au milieu semble mener à une zone plus facile mais celle-ci est une impasse.

L7 : 6b ; Du relais, traverser à droite jusqu’à arriver au pied d’une fissure large caractéristique, difficile en libre. Dans le haut de la longueur, une petite traversée à droite mène à un court bombé, au-dessus duquel on fait le relais.

L8 : 6a ; Courte longueur en fissure large menant au grand dièdre final. Pas si simple, car la fatigue doit commencer à se faire ressentir.

L9 : 6b ; Dièdre partiellement équipée de vieux pitons à compléter. Le pas dur est au début de la longueur, mais celle-ci présente quelques agréables subtilités.

L10 : 5c ; Couloir moyen droit au-dessus.

L11 : 5 ; rejoindre la grande vire sous le sommet.

On rejoint alors le sommet du plateau en traversant d’abord à gauche des pentes d’herbe exposées puis en remontant un dernier couloir. Ouf ! Enfin presque car il reste…

Pilier Leprince Ringuet, dans le haut

Pilier Leprince Ringuet, dans le haut

La descente !

Pestel de Glandasse

Pestel de Glandasse

Bien que l’on puisse redescendre en 8 rappels dans la voie « Cosa Nostra » avant de sortir au plateau (ceux-ci sont à gauche du haut de la voie), l’esprit « montagne » incite à sortir au sommet. En Longeant vers l’est on trouve dans une dépression un grand cairn, et en suivant le GR91 vers le sud on rentre à l’abbaye. Solution très paumatoire et longue, mais la vue du plateau est extraordinaire, notamment sur le cirque d’Archiane et le Mont Aiguille.

Difficulté : TD+ ; 6c ou 6a/A0 ; III ; 400 mètres. Les cotations présentées ici sont de type « moderne » et donc plus élevées que celles historiques, sans que le niveau global diffère.

1ière ascension : D. Leprince-Ringuet et J.P. Frésafond, les 19, 20 et 21 mai 2006

Matériel : Classique de terrain d’aventure, la voie est partiellement équipée de vieux pitons, même si certaines sections, parfois difficiles ou peu protégeables ne le sont pas.

Accueil > Topos d’escalade > France > Vercors > Glandasse – Pilier Leprince Ringuet

Publicités