vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Voie de la plaque – Baou de Bartagne

La plupart des parois françaises dominant la méditerranée manquent d’ampleur, et sont souvent cassées par des vires (avec des exceptions fortes, comme au Devenson), le Baou de bartagne en impose, et se laisse facilement observer. Ses faces raides et lisses semblent être « périurbaines », tant on se sent écrasé quand on les contemple de loin, mais ce n’est en fait pas le cas. Le sommet siège au fond d’un superbe vallon, dans lequel on est relativement tranquilles.

Le rocher, quant à lui, est très bon. cela faisait donc un moment qu’il fallait aller voir ça. C’est par une voie d’artif que je découvre cette paroi, la voie de la plaque. Celle ci est très intéressante pour se remettre en place dans les étriers!

L’approche est belle et facile, à travers des forêts. Heureusement, car l’orientation de la paroi réserve son ascension pour les chaudes journées (attention le mistral peut y être violent).

Bartagne - La plaque seconde longueur

Bartagne – La plaque seconde longueur

Le début de la voie se repère bien après avoir localisé la voie du Z, également très belle, qui suit en libre des vires et dièdres. La ligne du jour est plus impressionnante, et affronte un grand mur lisse, la plaque. Chaque chose en son temps, le départ est quant à lui plus aimable.

La première longueur commence en libre, dans du rocher correct puis finit en artif facile avec des points en place plutôt bons (5 puis A1).

Du premier relais, l’itinéraire est évident, dans une fissure en artif (qui pourrait passer en libre?), puis en escalade libre assez intéressante pour franchir un petit toit (A1 puis 6a).

Bartagne - La plaque - Traversée de la troisième longueur

Bartagne – La plaque – Traversée de la troisième longueur

Une courte longueur de traversée (6a et A1+) mène à un relais suspendu, au pied de la fameuse plaque…

Bartagne - la Plaque Début de la quatrième longueur, un A2 pas méchant

Bartagne – la Plaque
Début de la quatrième longueur, un A2 pas méchant

La longueur clé (A2) aborde directement cette plaque par un bombé puis une légère traversée à droite, avec un pas facile sur crochet. Relais suspendu en plein milieu de la plaque!

Bartagne - la Plaque A nouveau dans la longueur de A2

Bartagne – la Plaque
A nouveau dans la longueur de A2

La cinquième longueur continue la fissure à travers ce mur lisse. Les pitons en place sont vraiment vieux! A1+

Sixième longueur, en franche traversée à gauche. Départ malcommode, plus facile en libre. Les points sont également très vieillissants, mais du libre pas très compliqué permet d’éviter de trop les solliciter.

Cinquième longueur, en traversée vers la gauche

Cinquième longueur, en traversée vers la gauche

Dernière longueur, on quitte la plaque par une fissure herbeuse, puis une dalle assez compacte.

On rejoint ensuite aisément le sommet, d’où la descente est facile par le tracé jaune.

Difficulté: ED-, A2 et 6a

Matériel: Beaucoup de vieux pitons en place, ainsi que des goujons neufs (!). Matériel terrain d’aventure classique (gros friends inutiles), avec cinq pitons variés et deux crochets. Etriers.

1ière ascension: G. Livanos, M. Vaucher, en 1967

Accueil > Topos d’escalade > France > Sainte Baume > Baou de Bartagne -Voie de la Plaque

Topo de la voie de la plaque, Baou de Bartagne, Sainte Baume

Topo de la voie de la plaque, Baou de Bartagne, Sainte Baume

Publicités