vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Le Toboggan de la Mort

Le toboggan de la mort vu du bas

Le toboggan de la mort vu du bas

Le toboggan de la mort est l’une des grandes voies classiques de la « Bande à Gorgeon », équipe phare des années 70 et 80 dans les gorges du Verdon. Leurs voies se comptent par dizaines et sont souvent prestigieuses, même si elle ne rivaliseront pas avec celles de Christian Guyomar, qui lui en plus s’interdit l’usage du spit.

Le toboggan de la mort est une voie moderne dans son équipement, bien que désormais âgée de plus de 35 ans. Elle a certes été réequipée depuis, mais on devine que dans certains passages, du libre soutenu a du être effectué, et ce non sans poser quelques spits. Ici, passer sans semble bien extrême, car la ligne a d’abord été choisie en tant que telle : lorsque l’on passe au pied, impossible de ne pas remarquer cette incroyable goulotte verticale, ce toboggan. Le nom a finalement dû être facile à trouver, car du haut on n’imagine pas tenter la glissade!

Même si le bas de la voie n’est pas mémorable voir plutôt sale, le haut est absolument superbe, sur un rocher typiquement Verdon, pour une ambiance qui, même au Verdon, est exceptionnelle. C’est dire! Le rocher touche la perfection dans les dernières longueurs, dans des raides fissures permettant ce passage dans le gris compact. On évolue alors à quelques mètres de superbes couennes haut perchées, comme « Gravity Rainbow » (7c+) ou alors, encore plus impressionnant, « les braves gens ne courent pas les rues » (8b).

Dans le haut de la voie

Dans le haut de la voie

La voie du toboggan est en effet originale, et ce dès l’approche. On ne part pas vraiment du haut, on ne vient pas d’en bas non plus. On commence en fait au jardin des bananes, au cirque de Sordidon, que l’on accède en rappels. On le redescend ensuite (avec vigilance!) en rive gauche (main gauche en regardant le vide, sente), et l’on arrive au rappel de la « fête des nerfs ».

Une grande traversée à droite (en regardant cette fois ci la falaise!) en 5c équipé nous dépose au jardin de la mousson. On traverse ce jardin toujours dans la même direction jusqu’au bout. On arrive presque au pied du toboggan (on a passée une ou deux structures qui peuvent s’y apparenter mais qui restent moins prononcées). Une petite dalle ascendante à droite permet de gagner une mini plate forme constituant R0. On est alors pile à l’aplomb du toboggan. Sacrée approche!!

Sixième longueur en 6a+. Le trait dans le ciel n'est pas la traînée d'un avion mais une highline de 300 mètres...

Sixième longueur en 6a+. Le trait dans le ciel n’est pas la traînée d’un avion mais une highline de 300 mètres…

L1 : 6a+; Court mur déversant, sympa mais terreux.

L2 : 6a+ et A0 ou dur mais faisable; Court surplomb avec un pas de A0 qui doit passer en libre, puis fissure/dièdre où un friend numéro 1 ou 2 pourra aider. On quitte ce dièdre pour trouver le relais à gauche.

L3 : 6a; Droit au dessus, sympa dans du rocher jaune raide et prisu, sur le fil du pilier bordant le fameux toboggan.

L4 : 6c; Joli mur à trous retrouvant le toboggan, puis court passage déversant à bonnes prises.

L5 : 6c+, 50 bons mètres et 18 dégaines! Mouv’ très dur au départ, puis superbe envolée sur du rocher gris à trous, conti. Très bien équipé, penser à récupérer des dégaines en montant…

L6 : 6a+; Belle fissure raide.

L7 : 6b+; Fissure dièdre déversant à bacs, dément! Physique, mais facilement enchaînable avec L8.

L8 : 6b; Dièdre fabuleux en rocher parfait.

A partir de R7, certains grimpeurs s’engagent dans les couennes latérales: bien suivre le dièdre et la logique de l’itinéraire! (de toutes façons vous réaliserez vite que vous n’êtes pas dans du 6b…)

Retour très facile, je vous laisse deviner…

Highline au secteur Sordidon, au dessus le jardin des bananes.

Highline au secteur Sordidon, au dessus le jardin des bananes.

1ière ascension : B. Gorgeon, J. Nosley, A. Bultel, J.P. Coullet en 1980

Difficulté : ED-; 6c+ max, 6b obligatoire; 200 mètres – Voie située dans un secteur isolé et ne partant pas du sol : retraite potentiellement compliquée.

Matériel : Classique grande voie, plus friends 1 et/ou 2 pour L2 (pourquoi?)

Accueil > Topos d’escalade > France > Verdon > Le toboggan de la mort

Publicités