vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

L’antécime

Vue du Bec de Sormiou

Vue du Bec de Sormiou

L’antécime de Sormiou est l’une des voies les plus abordables du bec, cette magnifique pointe se jetant dans la mer, bien visible du col de Sormiou, et repérable de très loin. Cette paroi est l’une des plus belles des calanques côté Marseille, et est très appréciée pour ses voies bien équipées, idéales pour développer ses compétences en grande voie. De plus, le cadre paradisiaque, entre les grandes parois faces à nous et l’accueillante plage que l’on va retrouver après nos exploits, est absolument unique. Et, cerise sur le gâteau, le mur est à l’ombre les après midis d’été !

Depuis la plage, la paroi est du bec de Sormiou semble trop raide pour y abriter des itinéraires faciles. Il faut effectuer cette belle approche, surplombant la mer, pour découvrir les faiblesses de cette paroi. La voie de l’antécime est la plus à droite, donc assez facile à trouver, ce qui n’est pas systématiquement le cas de ses voisines,parfois trop proches les unes des autres. On y accède, après le tracé noir menant au cap Redon, par une courte désescalade facile mais où un minimum d’attention n’est pas superflu.

En revanche, les cotations du topo bleu 2004 sont très fausses et pourraient décourager des grimpeurs juste au niveau. Cela sera corrigé dans l’édition 2016 (ou 2017).

L1 : 5c ; départ raide très prisu, facile, jusqu’à un réta sous le relais plus dur.

L2 : 5b ; traverser sous le surplomb vers la gauche sur de grosses prises, superbe et gazeux. On arrive à une vire. La suite est plus classique, mais pour ceux qui ont leur dose, un échappatoire par la rampe herbeuse de droite puis quelques mètres d’escalade nous ramènent à un chemin.

L3 : 5a ; belle longueur dalleuse en rocher blanc, d’abord

Dans le haut de la voie, ambiance superbe!

Dans le haut de la voie, ambiance superbe!

légèrement à droite puis en franche ascendance à gauche.

L4 : 5c ; succession de deux murs raides, belle escalade.

L5 : 5c ou 4c ; tout droit, l’escalade remonte une écaille puis un mur raide. Une autre longueur équipée évite ces difficultés par la droite.

L6 :5a ; peu soutenu, superbe rocher bien sculpté. Arrivée proche du sommet du bec !

Retour évident par le sentier noir.

1iere ascension : George Livanos et Charles Mingol en 1946.

Difficulté : 5c, 5b obligatoire ; 120 mètres.

Materiel : voie très bien équipée.

Le bec de Sormiou

Le bec de Sormiou

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Sormiou > L’antécime

Publicités