vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

La Koweït – Sortie Choukawaka

Voici une superbe grande voie, dans un cadre à nouveau exceptionnel. Au Ruompe Cuou, on grimpe la journée entière au dessus de la mer, face aux îles. Cette facette, fort peu raide, est pourvue d’un rocher exceptionnel, parfaitement sculpté, encore généralement très adhérent. Les voies y sont bien équipées et souvent très proches, sans que cela ne soit réellement gênant.

La Koweït est une « grande sœur » de la voie « action anticalcaire », plus facile, voisine de quelques mètres et aux auteurs identiques. La Koweït est en revanche plus difficile, mais toute aussi belle. Au lieu de remonter un grand dièdre, ligne de faiblesse principale, on affronte la superbe dalle blanche caractéristique du secteur, par une veine d’aragonite.

La Koweït, première longueur

La voie en elle même ne fait que trois longueurs mais il est fort recommandé de sortir par « choukawaka » puis « la farniente des oursins » pour en faire un ensemble long et homogène.

Accès !

Un peu avant la plage, suivre le tracé noir main droite face à celle-ci. Ne pas prendre les sentiers se dirigeant vers le Bec de Sormiou, mais continuer toujours l’ascension en direction d’un col bien visible. On le passe, puis on uit des sentes parfois exposées et parfois équipées de cordes fixes (ne pas prendre la sente tirant à droite au début). En bas, un rappel de 15 mètres, puis on arrive au pied des voies. La Koweït démarre sous un petit mur raide, au niveau d’un pilier (ne pas passer ce pilier pour rejoindre derrière le dièdre puis la seconde grande dalle).

Seconde longueur – quelle dalle !

La voie !

Dans le haut de la voie

L1 : 4b; départ raide à bacs puis fin aisée en dalle. Relais sur une bonne marche.

L2 : 5b; Départ e ascendance à droite puis le long d’une arête, très sympa.

L3 : 5c; Filon d’aragonite technique à remonter à droite de l’arête ou plus simple par l’arête, puis mur raide final avant de rejoindre la vire d’accès en son milieu.

On sort ensuite classiquement par « action anticalcaire » ou « Choukawaka » (initialement la même ligne, désormais séparée en deux dans la superbe dalle au dessus de la vire – à droite, une troisième, la farniente des oursins, également recommandée) : 5b, 5b, 5c.

Retour évident à pied !

1ière ascension : Martine et Christian Guyomar, à une époque où ce dernier oeuvrait alors plus pour l’UCPA et la belle grimpe libre que dans les ouvertures de voies inhumaines, tant pour leur difficulté que pour leur engagement, auxquelles il nous avait pourtant fort habitué !

Difficulté : D; 5c; 150 mètres

Matériel : Classique grande voie, 15 dégaines

Dalle au dessus la vire

Partie médiane

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Sormiou > La Koweït

Publicités