vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Etron Fou – Dièdre Guem

La Calanque de Sormiou a toujours été un haut lieu de l’escalade dans le massif, un site idéal pour le grimpeur en cours de perfectionnement. Derrière la crête dominant le petit village, des falaises faisant face aux îles tombent dans la mer, composées d’un superbe rocher blanc, constituent un terrain de jeu unique, divisé en plusieurs petits secteurs aussi intéressants les uns que les autres. Comme son nom l’indique, le Dièdre Guem est le motif principal de cette partie, et ne manque pas d’attirer l’œil dès qu’on l’aperçoit : sa forme rigoureuse est rare pour du calcaire, et la sculpture du rocher invite immanquablement le grimpeur : c’est à coup sur ici que se trouvent les plus belles longueurs en 3 des Calanques ! Cette petite cotation pourrait faire sourire, mais il faudra y aller pour comprendre !

Les grimpeurs plus aguerris pourront rallonger cette aventure en commençant de tout en bas, du niveau de la mer. On rajoute alors trois longueurs, sur un rocher toujours aussi classe, ainsi qu’un peu d’engagement, car on y accède en rappels : la sortie par le haut devient alors obligatoire ! Plusieurs voies démarrent les pieds dans la mer, la plus facile étant « étron fou » (avec un nom tiré d’un groupe de rock – ou d’une mésaventure subie par les ouvreurs ?), qui remonte d’abord un beau dièdre barré d’un surplomb puis une dalle superbe.

Dièdre Guem vu du haut

Accès : De la plage en regardant la mer, prendre à droite le sentier noir, et remonter au col (sente) après avoir dépassé le beau mur blanc caractéristique de « Lou Spigalou ». On passe une chatière, puis on suit une sente (cordes fixes) jusqu’au pied du dièdre.
Les rappels de « étron fou » se situent légèrement en contrebas, sur une petite terrasse. On descend en trois rappels.

Etron Fou :

L1 : 5a; Très beau dièdre dominé d’un surplomb. Relais inconfortable.

L2 : 5b; Splendide dalle blanche.

L3 : 4a; Petite longueur pour rejoindre la vire et le pied du dièdre.

Dièdre Guem (on peut gravir également « Pop Psych », la même quelques mètres à droite) :

L4 : 3c; Dalle incroyable, premier relais inutile.

L5 : 3c; Idem !

L6 : 4b; Remonter le dièdre à gauche jusqu’à la crête.

Retour : Un sentier ramène à la chatière.

Etron Fou

1ière ascension : Dièdre Guem : Martine et Christian Guyomar en 1976 – Etron Fou : Alain Dumaquis et Jean Louis Fenouil en 2002

Difficulté : D; 5b, 140 mètres

Matériel : Grande voie équipée

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Sormiou > Etron Fou et Dièdre Guem