vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

La Centrale

Dans le massif des Calanques, de nombreux itinéraires sont devenus mythiques avec le temps. Certains pour des raisons historiques, d’autres pour des motifs esthétiques, ou encore parfois pour la difficulté même de la voie. La Centrale, à la grande Candelle, est connue pour ces trois raisons. Il s’agit de l’une des très rares voies (avec la Mitre) ouverte par le duo Rébuffat/Livanos. La voie annonçait des difficultés soutenues pour l’époque. Enfin, elle est magnifique!

Le val Vierge et la Concave, vus depuis la Grande Candelle

Le val Vierge et la Concave, vus depuis la Grande Candelle

Je recommande de gravir cette voie après une moderne sur le socle de la Candelle. Cela permet ainsi de grimper près de 300 mètres et réaliser ainsi une voie qui possède un minimum d’ampleur.

La Centrale remonte une ligne de fissures évidente dans un grand mur blanc, compact. Celle ci est directe et vraiment attirante. Annoncée en VI et A2, elle a depuis été rééquipée et est désormais souvent très engagée. Cela lui donne un certain caractère agréable, mais impose une certaine marge pour la gravir en tête. La Centrale est probablement l’une des plus belles escalades de la région et son ambiance est assez rare, aérienne. Un régal!

La Centrale est à l'aplomb du dévers marron le plus imposant, et le contourne au dernier moment par la gauche.

La Centrale est à l’aplomb du dévers marron le plus imposant, et le contourne au dernier moment par la gauche.

Le départ original a été abandonné au profit d’une belle dalle compacte, plus directe.

L1: 5b ou 6a; Juste à droite d’un couloir broussailleux caractéristique, je vous recommande la variante par « Pretty Woman », une belle dalle grise un peu engagée.

L2: 6a; passer à gauche de la petite grotte caractéristique (attention à ne pas partir à gauche sur les rings de la Super Centrale), et après un beau mur raide, continuer par une fissure physique.

L3: 6a; superbe fissure raide, engagée, à l’équipement malheureusement parfois douteux.

L4: 6a+; déjà qu’auparavant l’escalade était très belle, on entre ici dans la catégorie « grande classe »! Une fissure aérienne conduit à une traversée à gauche légèrement déversante plein gaz, bien prisue, et équipée de lunules. Du troisième relais, ne pas continuer tout droit vers l’équipement vieillissant: impasse en libre pour celui qui n’a que des dégaines!

L5: 6b+; le passage le plus difficile de la voie est bien équipé. Fissure raide et technique, où les verrous seront les bienvenus…

Dans la voie

Dans la voie

On continue alors jusqu’au sommet de la grande Candelle. Un rappel côté nord nous ramène sur un chemin retournant à Luminy.

Vue sur l'île de Riou et le cap Morgiou

Vue sur l’île de Riou et le cap Morgiou

1ière ascension: G. Livanos, G. Rébuffat, en 1941. L’ouverture a duré trois jours!

Difficulté: Désormais TD (TD+ à l’ouverture), 6b+, et 6a+ obligatoire; 120 mètres.

Matériel: Classique grande voie équipée, avec un jeu de câblé et trois friends petits/moyens au cas où…

Le topo avant le rééquipement. Un peu de nostalgie... Attention, le tracé même de la voie et les relais ont parfois été légèrement modifiés.

Le topo avant le rééquipement. Un peu de nostalgie… Attention, le tracé même de la voie et les relais ont parfois été légèrement modifiés.

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > La grande Candelle > La Centrale

Publicités