vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Super Sirène

Le pilier des Sirènes

Le pilier des Sirènes

Super Sirène ! Voie mythique s’il en est, de part son histoire (une voie Rebuffat ne passe jamais inaperçue, même dans son « berceau »), l’esthétique de sa ligne (un haut pilier raide, tout aussi élancé qu’effilé), et sa situation, au cœur de la Calanque d’En Vau, perle locale.

Rapidement devenue classique après son ouverture (les difficultés pour les grimpeurs de l’époque restaient modestes, sans dépasser le 5 ! A se demander si les progrès que les grimpeurs modernes annoncent ne sont pas exagérés…), la voie est devenue très populaire, et a permis un développement agréable de ce secteur. Malheureusement, avec les années, la voie s’est patinée jusqu’à devenir presque ingrimpable, car les prises clés sont devenues terriblement glissantes sur les deux premières longueurs, rendant pénibles des passages pourtant évidents.

Ce problème de patine du rocher est universel. A travers les sites connus et fréquentés, ce sont les mêmes interrogations qui se posent. Quel est l’avenir de notre pratique si nous continuons à autant détériorer le rocher sans solution pour le restaurer ? Bientôt de nombreux sites ne seront plus fréquentables…

Il n’y a pas de solution précise à ce problème, et des tests ont déjà été effectués avec plus ou moins de réussite (acides, micro trous pour redonner un effet grain, repos du rocher…). Dans les Calanques, comme ailleurs, on a testé un procédé consistant à rajouter sur les zones les plus usées une colle granulée rendant toute son adhérence (voir plus) à ces prises. Cela avait été testé à Sormiou avec un certain succès même si cela n’a pas tenu 10 ans, alors des « ingénieurs verticaux » ont tenté de sauver cette « Super sirène » de son abandon pour usure. Une voie foutue sauvée ? On dirait ! Car le travail fut bien effectué, proprement, et le résultat est efficace. Ce n’est certes pas un miracle, mais aurait-on enfin trouvé un début de solution ? En tous cas, que vive l’escalade !

Dernière longueur

Dernière longueur

Le topo :

Deuis le haut de la voie, la calanque d'En Vau

Deuis le haut de la voie, la calanque d’En Vau

On repère facilement ce pilier on ne peut plus esthétique. Le départ se situe à l’aplomb du pilier de gauche.

L1 : 6a+ (ex V…) ; Très belle dalle fine, avec une mini traversée sur la gauche à la fin.

L2 : 6b (ex V…) ; Fissure exceptionnelle, à verrous dans une ambiance raide extra ordinaire. La longueur qui mérite le déplacement à elle seule !

L3 : 5b ; Cela se calme. On grimpe sur le fil du pilier, ambiance toujours aussi grandiose !

L4 : 5a ; Prolongement du pilier, on effectue le relais à son sommet.

On rejoint alors très facilement le plateau de Calderon, et l’on retrouve les chemins d’accès à gauche.

Bonne grimpe dans cet itinéraire ressuscité !! Et merci à ceux qui consacrent leur temps à sauver ces monuments.

1ière ascension : G. Rebuffat lui-même et P. Guérin, en 1941. Réequipée deux fois depuis.

Difficulté : TD ; 6b cotation moderne, 6a obligatoire. 100 mètres (mais raides !)

Matériel : classique grande voie bien équipée.

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > En Vau > Super Sirène

Publicités