vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Sirènes – La moitié moitié

escalade en vau sirène saphir

Vue sur la saphir

La moitié-moitié – deux voies en une ! Elle fut ouverte en deux fois par deux équipes différentes, et est depuis ce temps là une grande classique, vivement recommandée. Initialement, les cotations n’étaient pas « méchantes », preuve une fois de plus s’il le faut qu’avoir modifié le système de cotations ne nous a pas rendus meilleurs : la première longueur était initialement cotée 4c ! Piton entre les dents, elle n’était alors pas réservée à une élite… Aujourd’hui on parle d’un bon 5, engagé…

Chacune des parties se déroule sur deux longueurs, dans un style assez atypique des Calanques, sur un beau rocher gris. L’équipement classique (engagé dans le facile, plutôt rassurant dans le « dur ») est une fois de plus bien pensé, et le bricolage pour « dépatiner » la voie est, je trouve, très satisfaisant ! Le polymère placé sur de rares prises permet de ne pas avoir l’impression d’escalader une patinoire (chaude, certes !), et n’est visuellement absolument pas gênant. Peut être est ce une solution pour l’avenir de nos falaises ?

moitié moitié en vau

Troisième longueur

sirènes escalade en vau

La paroi vue du bas

Approche : Contourner les sirènes par la gauche (sente), passer un mur de deux mètres, départ à droite.

L1 : 5b; Grande longueur, un peu engagée, pas facile pour la cotation. Écailles, fissures, etc… Ne pas sortir à droite (variante facile) mais rejoindre à la fin la voie de gauche (pas évident à voir).

L2 : 5c; Très court. Relais sur arbre à la vire.

L3 : 5c; Belle longueur de fissures avec des prises verticales, ce ne devait pas être évident à l’ouverture, heureusement il n’y a que des bonnes (sur)prises !

L4 : 5b; Moins dure que la première longueur ! Mais reste jolie.

Sortie à pied au plateau.

1ière ascension : pour le bas, Y. Michel-Haciski et P. Morizot le 01/12/63. Pour le haut : Mlles J. et M. Ramond et B. Amy, J. Kelle, F. Labande et M. Soulier le 19/04/1964. Beaucoup de monde et des personnalités que nous n’avions pas beaucoup vues dans ce massif !

Difficulté : D+; 5c, 5c obligatoire; 100 mètres

Matériel : Grande voie équipée

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > En Vau > Groupe des Sirènes – La Moitié Moitié