vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Le bon, la brute et le truand

le cirque du Devenson exerce sur moi un attrait tout particulier. Ses falaises sauvages et déchiquetées tombent littéralement dans la mer. Le paysage coloré y est rude et beau à la fois. Enfin, les voies y sont particulières, dans des ambiances poignantes. Qu’elles soient équipées ou non, en rocher solide ou délabré, elles laissent des souvenirs impérissables. J’avais repéré une ligne vierge et pourtant évidente, qui semblait ne pas rigoler. Il ne me restait plus qu’à trouver une équipe compétente!

La chance m’a permis de rassembler Aurélien B. et Bernard P. pour une journée aux conditions parfaites. Nous avons suivi l’accès le plus logique, en redescendant en rappels dans la voie du Riz au Lait. Trois rappels, puis une courte bartasse mènent au pied de la voie (départ dans un bosquet, sous un dièdre, et à gauche de l’aplomb du boyau évident de la voie « La chèvre et le chou »).

Au premier relais, on s'ambiance!

Au premier relais, on s’ambiance!

L1: 5c, 30 mètres. Remonter ce dièdre sur quelques mètres jusqu’à une terrasse que l’on longe vers la droite, en direction du boyau. Avant la fin du mur blanc, le franchir en ascendance à gauche, et continuer jusqu’à un figuier solide. Longueur correcte. Relais sur le figuier.

L2: A1 et 6a, probablement 6b/+. Traverser à gauche, et remonter une fissure déversante (avant le dièdre). Passer une vire, et faire relais dans un boyau évident (qui est en communication avec la voie « la cheminée du cirque »). Très intéressante, sera belle en libre. Désormais en bon rocher, beaucoup de nettoyage a été effectué…

L3: 6a, 30 mètres. Remonter le très beau dièdre droit au dessus le relais, et à une large vire spacieuse traverser à droite, relais sur lunules au pied d’un dièdre jaune déversant. Très belle longueur!

Troisième longueur: 6a majeur!

Troisième longueur: 6a majeur!

L4: 6a, 30 mètres. Remonter ce superbe dièdre légèrement déversant, en très bon rocher. Relais sur la terrasse, légèrement à droite du dièdre.

Quatrième longueur, encore un superbe 6a!

Quatrième longueur, encore un superbe 6a!

L5: 5c, 30 mètres. Suivre la rampe oblique à gauche (aragonite plus solide qu’elle parait), puis remonter un dièdre fissuré type « off width ». Encore de la belle escalade! Relais sur pin.

Nous avons été agréablement surpris par la qualité du rocher dans la voie (après nettoyage!), et l’ambiance. L’escalade est raide, très agréable, et l’itinéraire intéressant. Sans négliger le côté encore peu aseptisé, nous recommandons cette voie. Une belle surprise au Devenson!

Et de belles rencontres à nouveau. C’était bien fréquenté, ce samedi, le cirque du Devenson! Merci Celtico de la Pampa pour le partage de réconfort au sommet de la voie (puis au parking!).

Difficulté: TD+; 6a obligatoire et A1; Potentiel 6b ou 6b+ en seconde longueur, et probablement très beau en libre. 120 mètres.

1ière ascension: Aurélien Bessot, Nicolas Gay, Bernard Pégourié, le 12 mars 2016.

Matériel: Friends du 0,4 au 4, hexentrics, coinceurs câblés, 5 pitons variés.

Dernière longueur

Dernière longueur

Le topo de la voie "le bon, la brute et le truand"

Le topo de la voie « le bon, la brute et le truand »

Topo de la voie

Topo de la voie

Accueil > Topos d’escalade > France > Calanques > devenson > Le bon, la brute et le truand

 

Voici une vidéo du célèbre Oxygène, soloiste philantrope, qui signe la première ascension en libre et la première ascension solitaire de la voie. Félicitations!!

Publicités