vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

La swing

La swing est l’une des classiques peu ou pas équipées du massif les plus recommandables. Dans cette face sud ouest de Castelvieil, le rocher est très sculpté, bien fourni en bacs et plats ronds en tous genres, permettant une escalade « qui déroule ».  Les possibilités de protection sont très nombreuses, et le rocher est devenu très propre avec une fréquentation régulière. La grimpe y est magnifique, avec une gestuelle intéressante, et même si la voie est dans l’ensemble moins dure et un peu moins belle que celle du « toit branlant » voisine, elle demande un peu plus de métier pour se protéger et renforcer les relais. Encore une voie majeure pour faire ses armes!

L’accès à cette voie a récemment été revu, avec l’installation de chaînes aux rappels, remplaçant des rappels pendulaires sur arbres où la corde risquait de coincer, ou des descentes sur vieux pitons. Désormais, on accède à pied à la pointe SO de Castelvieil, où l’on repère les deux pins caractéristiques au dessus la zone de terrasse de sortie de la Swing. Une chaîne est installée, avec noté en rouge « rappels swing ». Pas  évident à trouver… Mais chercher ne fait il pas partie de l’aventure?! Le second rappel puis le troisième sont pile dans l’axe (le second tout en bas du jardin, le troisième sur la vire).

A côté, la voie du toit branlant

A côté, la voie du toit branlant

topo escalade calanques castelvieil swing

On arrive alors à une terrasse une trentaine de mètres au dessus de l’eau, avec un relais équipé d’un piton américain à compléter.

L1: 4c, 20 mètres; Du relais, remonter la fissure à gauche, facile mais en rocher moyen.

L1′: 6a, 20 mètres; Du relais, remonter la belle fissure bien protégeable, puis passer un réta malcommode en rocher moyen. Rejoindre la vire.

L2: 5a, 25 mètres; Légèrement à gauche du relais, remonter un beau mur prisu, en ascendance à droite vers un surplomb. Le franchir et remonter la belle fissure large qui suit, jusqu’au relais, partiellement équipé de vieux pitons, à renforcer. Longueur majeure!

L3: 5c, 35 mètres; Poursuivre cette belle fissure, raide en bon rocher et très bien protégeable. On traverse ensuite à gauche vers une zone d’aragonite solide et agréable à grimper, puis on traverse en ascendance à droite pour récupérer le relais de descente. Toujours superbe!

L4: 1b, 20 mètres; Traverser le jardin vers la droite, et faire le relais au pied de la cheminée de gauche, sur arbuste.

L5: 5c, 25 mètres; Remonter cette belle fissure large, typique pour une escalade toujours magnifique. Mieux protégeable qu’elle en a l’air!

On fait le dernier relais sur un pin évident au plateau.

Mika en tête dans L3. Pieds nus!!

Mika en tête dans L3. Pieds nus!!

1ière ascension: M. André, B. Dineur, F Guillot et C Leroyer, en 1969.

Difficulté: TD-; 5c; Engagement IV; 110 mètres.

Matériel: Un jeu de friends en doublant 0,5 au 2 éventuellement, câblés, hexentrics.

Le bas de la voie: L1 et L2

Le bas de la voie: L1 et L2

Accueil > Topos d’escalade > France > Calanques > Castelvieil > La swing

Publicités