vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Traversée intégrale des Lames

rocher des goudes lames saint michel d'eau douce

Nos trois sommets durant l’approche

Plus qu’une voie ou un parcours d’escalade, la traversée intégrale des Lames est un voyage, reliant plusieurs jolis sommets du massif par une ligne de crête des plus logiques et continues – une « skyline », comme on pourrait l’appeler. Il existe de très nombreux exemples de lignes dans ce style à travers différents massifs (traversée des Aiguilles de Chamonix, ou du Fitz Roy pour aller chercher loin !), et voici la notre à l’échelle locale. Les enchainements d’arêtes ont toujours eu la cote en montagne, et il n’y a pas d’équivalent dans les Bouches-du-Rhône. Il est particulièrement agréable de suivre ce cheminement évident, reliant en fait plusieurs voies, toutes historiques, pour enfin gagner l’un des plus beaux belvédères des Calanques. Cet enchainement se décompose en plusieurs parties, que je décris distinctement.

La dernière section correspond à l’arête de la cordée, grande classique du massif et historique, malheureusement aujourd’hui patinée. Elle est certes courtes mais mérite une visite. Cette traversée est donc un bon argument pour aller la grimper !

Arête du Sémaphore – Rocher des Goudes

On commence par la partie la plus facile, le Rocher des Goudes et son arête SE. Dans notre enchainement, on la gravit en trois longueurs, en partant d’un replat évident au pied de l’arête (on peut également partir d’encore plus bas par des ressauts faciles et non équipés).

L1 : 4b; Un petit mur (scellement) suivi d’une arête effilée à quelques mètres ce haut seulement. Bien faire relais su un point à compléter au pied de cette arête.

L2 : 3c; Suivre cette arête et faire relais au pied d’un mur plus raide.

L3 : 4b; Remonter ensuite l’arête peu marquée jusqu’au sommet.

L4 : 2; On traverse le sommet en corde tendue pour arriver à son autre extrémité (relais).

L5 : 4b; Désescalade de l’arête en direction des lames, un pas au tout début.

On rejoint le pied des lames en marchant (sentier). De là, plusieurs options :

L6 : A1; Surplomb des Lames, prévoir quelques pitons au cas où…

L6′ : 6b ou 5c/A0; Equipé, rocher moyen, directement sur le fil de l’arête de la lame.

L6 » : 5a; Fissure évidente en rocher peu attirant à droite du surplomb (ou encore couennes plus difficiles juste à droite).

L7 : 4c; On traverse le sommet de la lame occidentale jusqu’au relais dominant la brèche.

L8 : 4c; Rejoindre la brèche en desescalade.

On peut également rejoindre cette brèche par la voie de la brèche (5b, équipée).

L9 : 5b; Remonter jusqu’au sommet de la lame centrale, rocher moyen, non équipé mais bien protégeable.

L10 : 2; Traverser facilement le sommet de la lame centrale jusqu’à un relais sur genevrier (cordelettes).

L11 : 5a; Descendre jusqu’à la brèche (rappel possible).

L12 : 4b; Remonter jusqu’au sommet de la lame occidentale.

L13 : 4c; Descendre le fil de l’arête de la lame via un râteau de chèvre.

On rejoint ensuite le pied de l’arête de la cordée en contournant un court ressaut par la droite.

L14 : 5a; Deux courts ressauts sympathiques, relais sur l’arête.

L15 : 4a; Plus ou moins sur le fil.

L16 : 5c; Fissure raide et patinée sur le fil, bien équipée.

L17 : 5c; Courte traversée aérienne sur la gauche puis très belle dalle.

L18 : 4c; Arête jusqu’au sommet.

On trouve un chaîne de rappel juste à droite du dernier relais : on descend en deux rappels (40 puis 20 mètres) la face sud du Rocher Saint Michel d’Eau Douce jusqu’à un sentier.

goudes callelongue

Notre traversée vue du sommet

1ière ascension : Arête du Sémaphore : Edmond Abdou et Louis Borelli en 1900
Arête SE du rocher des Goudes :
Traversée Ouest – Est des Lames : Inconnue
Arête de la Cordée : Par l’équipe de la Cordée : Pierre Neuvière, Jean Mouren, Hubert Pouget et Léonce Trabet en 1928

Difficulté : D+; 5c; 18 longueurs pour un ensemble peu soutenu

Matériel : Selon le passage dans les lames, coinceurs et friends (0,5 au 2), pitons si variante d’artif (ou rien si variante en 6b sur le fil…), matériel grande voie équipée

Accueil > Topos d’escalade > France > topos escalade Calanques > Callelongue > Traversée intégrale des Lames