vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

La Marbrière – Socle de la Carrière

Départ de la voie

C’est la plus longue voie, et surement une des plus intéressantes, de cette jolie paroi longtemps oubliée à la base de la montagne. Ce secteur possédait déjà des voies ouvertes par Georges Valls et Philippe Légier partant de la vire, puis d’autres sont venues s’y ajouter, plus ou moins logiquement. Ensuite, des voies ont été ouvertes depuis l’étage inférieur, proposant ainsi presque 200 mètres d’escalade souvent facile. La Marbrière est donc la grande classique, remontant des zones qui pourtant de loin ne font pas très envie : le créateur de la voie a su avoir l’œil pour trouver ainsi une jolie ligne grimpante de bas en haut, évitant des parties les moins intéressantes pour valoriser le joli rocher du coin.

Même si le rocher reste un superbe conglomérat typique du socle de la Sainte (donc avec moins de « patates » comme on trouve sur bien d’autres falaises), il n’est pas réellement composé de marbre. Cette appellation fausse vient de la proche carrière d’où l’on extrayait de beaux blocs de conglomérat rappelant ce type de caillou. grimper sur ce support reste enchanteur, et dans l’avant dernière longueur le rocher est tellement beau que l’on aurait peur de l’abîmer de part la trace de nos chaussons ! Dans l’ensemble, l’escalade est assez engagée et ne permet pas à un second juste au niveau de tenter l’aventure en tête, même si l’escalade est peu soutenue.

Accès : idem socle de la carrière, bifurquer juste avant la paroi via une sente jusqu’au point le plus bas du mur. Il s’agit de la voie la plus à gauche.

L1 : 5b; Départ raide, puis une section facile amène à un second pas.

L2 : 4b; Grande longueur facile, relais sur un point à la vire (bravo à celui qui a volé la plaquette du second point…).

L3 : 5a; En ascendance à droite, courte.

L4 : 5a; Droit au dessus puis en traversée aérienne à gauche, superbe.

L5 : 5a; En légère ascendance à gauche du relais puis tout droit.

L6 : 4b; Dalle magnifique, puis marcher vers la gauche jusqu’au pied du dernier ressaut.

L7 : 5b; Mur raide, longueur courte.

Descente à pied évidente.

La longueur de traversée

Equipement : P. Gomez en 2010

Difficulté : D-; 5b, 5a obl.; 180 mètres

Matériel : Grande voie équipée

dfgsgs