vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

Cydonia

« Correcte mais sans plus » – voici comment l’on pourrait qualifier Cydonia. Le mur du pas de la Baou, qui constitue presque l’extrémité avale de l’Escalès, n’a pas la raideur et la continuité des raides parois en amont, mais le rocher reste le même, ce beau gris attrayant. Hormis la première longueur très dure (côtée 7b mais apparemment bien plus dure…), la voie est homogène dans le 6b (il s’agira de 6a+ sur le papier, très secs pour une voie moderne), assez obligatoire et proposant de beaux passages. Cette première longueur peut facilement s’éviter (si l’on accède en rappels dans la voie, sinon cela sera plus compliqué…), et l’on démarre alors d’un relais suspendu par un passage raide et physique, avant de remonter plus de cent mètres presque que sur les pieds, jusqu’à un petit toit final.

Malheureusement, l’équipement étrange gâche un peu la voie, en dehors du manque d’ambiance. Certes il peut être rigolo d’imposer des mouvements obligatoires mais certains points sont durs à clipper et certaines chutes restent déconseillées. Mais on ne sort pas non plus de la voie en ayant l’impression d’avoir gâché sa journée et l’on remercie toujours les équipeurs !

Etienne en L1

Accès : en rappels dans la voie.

L1 : 7? ou 6c+/A0; Mur légèrement déversant sur-équipé, de moins en moins dur.

L2 : 6b; Départ physique sur une écaille puis dalle fine, très belle.

L3 : 6a+; très grande longueur variée, plusieurs pas durs. Traverser à droite au jardin pour faire relais au pied de la longueur suivante.

L4 : 6a+; Un crux aux deux tiers.

L5 : 6a+; départ fin puis un petit toit et une courte fissure à verrous de main.

Equipement : J.-F. et M.-J. Roggero en octobre 2002

Difficulté : TD+; 7? ou 6c+/A0, 6a+ obligatoire; 160 mètres

Matériel : Grande voie équipée

Accueil > Topos d’escalade > France > Verdon > L’Escalès > Cydonia