vertical pirate

Moniteur d'escalade Calanques, Sainte Victoire et provence, pour l'abordage des falaises et autres aventures verticales ! En méditerranée et au delà …

L’Iran, une destination insolite pour faire de l’écotourisme

L’Iran, une destination insolite pour faire de l’écotourisme

Destination improbable pour faire de l’écotourisme, l’Iran est un pays qui fera le bonheur des amoureux de la nature. Là-bas, les globe-trotters trouveront diverses aires protégées qui se prêtent parfaitement aux explorations. D’ailleurs, le parc national Touran fait partie des sites à ne pas manquer lors d’un voyage en Iran. Considéré comme étant la seconde plus grande réserve de biosphère de la planète, ce parc est l’un des rares endroits où l’on peut apercevoir le léopard iranien. Menacé de disparition, cet animal est l’une des plus grosses sous-espèces de léopard. À titre de comparaison, il a à peu près la même taille que son cousin africain. Le parc national de Nâyband est aussi l’habitat de quelques onagres également connu sous le nom d’hémione ou d’âne sauvage. Mesurant environ 1,3 m au garrot, ce mammifère a une robe beige clair et des pattes unicolores contrairement à l’âne sauvage d’Afrique.

Une expédition au parc national du Golestân

Outre le parc national de Nâyband, le parc national du Golestân est un lieu intéressant à voir au cours des voyages en Iran. Avec une physionomie variable, cette aire protégée comprend des montagnes sèches rocheuses, des forêts montagneuses ainsi que des steppes. Le tout forme un magnifique paysage contrasté qui ne laissera pas de marbre les amoureux de la nature. Côté végétation, sur place, ce sont les chênes verts qui sont les arbres les plus courants. Cela dit, durant une excursion, on peut aussi apercevoir un bon nombre de bouleaux, d’aulnes et de prunellier. Cette riche végétation fait office d’habitat pour quelques cerfs élaphes, lynx, porcs-épics, sangliers et léopards. Côté avifaune, il est possible que les aventuriers tombent sur des aigles, des mésanges charbonnières, des faisans, des pics, des colombes, des geais des chênes. Les plus attentifs ne manqueront pas d’observer les arthropodes, les gastéropodes et les coléoptères vivant dans cette réserve.

Une escapade au parc national de Kavir

Voyager en Iran en tant qu’écotouriste n’aurait pas tout son sens si les globe-trotters ne songent pas à faire une escapade au fameux parc national de Kavir. Située au sud de Téhéran, la capitale iranienne, cette réserve est un endroit parfait pour aller à la découverte d’un écosystème singulier. Elle se trouve plus précisément près du lac salé de Namak et du désert de Dasht-e Kavir. À l’écart de toute activité urbaine, ce site est un véritable havre de paix où l’on peut se dépayser loin du métro-boulot-dodo. S’étendant sur des dizaines de kilomètres, cette aire protégée rappelle un tantinet les paysages africains avec son sol aride, ses plantes épineuses et les animaux qu’il abrite. D’ailleurs, ce lieu est parfois appelé « Little Africa ». Au cours d’une expédition, il est possible d’y apercevoir un bon nombre d’animaux comme le chevreuil, la gazelle, l’onagre et la hyène rayée.

Accueil > Partenariats > L’Iran, une destination insolite pour faire de l’écotourisme

Publicités